Une semaine sous le signe du sport

Sur la Gold Coast, le sport prend une place importante dans la vie de ses habitants. Entre le surf, la salle de sport, la course et toutes les autres activités, une grande partie de la population s’est bâtie un corps de rêve. Il n’est pas surprenant de voir ans la rue des filles minces & athlétiques, sans aucune trace de cellulite et des mecs baraqués avec des bras qui font le double de mes cuisses. C’est simple, à la salle de sport, je fais partie des petits gabarits parmi une grande majorité de Goliath qui soulèvent des kilos de fonte. Ce culte du corps est d’autant plus exacerbé par le fait de vivre à la plage, dans une région où débardeur, short et tongs sont ici les éléments de base de la garde robe, portés 95% du temps tout au long de l’année au vu des températures qui descendent rarement en-dessous des 20°C. Vous l’aurez compris, le sport est loin d’être une option mais plus un mode de vie pour les Australiens de la Gold Coast.

D’ailleurs, la région a été choisie pour devenir la ville d’accueil des Jeux du Commonwealth qui se tiendront en Avril 2018. Qu’est-ce que cela ? Il s’agit d’une variante des Jeux Olympiques, réservés aux 52 pays du Commonweallth qui sont rattachés à la couronne d’Angleterre depuis l’époque coloniale. En dehors de la Grande Bretagne & de l’Australie, on trouve également le Canada, l’Afrique du Sud, l’Inde, le Cameroun, la Jamaïque, le Ghana, la Malaysie, la Nouvelle Zélande et encore bien d’autres. En tant que Français, je suis vraiment loin de comprendre l’attachement à la reine et la monarchie Anglaise. Peut-être est-ce dû à notre enfance où l’on nous a inculqué que la royauté n’est pas un régime très libéral et juste. Dans notre pays, la pauvre Elizabeth aurait terminé sur l’échafaud, décapitée, le bourreau brandissant sa tête tel un trophée devant un peuple en joie.

Bref, revenons aux Commonwealth Games. A l’occasion de cet événement, attendu avec impatience, les Australiens de la Gold Coast ont décidé de célébrer son arrivée qui aura lieu dans un an jour pour jour. Les organisateurs ont préparé toute une cérémonie, nommée 1 Year to Go (1YTG) où des activités seront proposées à titre gratuit au public. D’après la présentation postée sur Facebook, l’ambiance a l’air très bon enfant ce qui nous (Patricia, Clara, Jake & moi) donne envie de passer la soirée au centre-ville de Surfers Paradise où aura lieu cette grande fête. Je propose également à Jade, une Française rencontrée quelques semaines de cela (dont vous ferez plus ample connaissance plus tard sur mon blog) et Titi, une amie Belge, de venir avec nous ce qu’elles acceptent volontiers.

Compte tenu de l’emploi du temps chargé de chacun, nous nous organisons afin de tous nous retrouver à Surfers en début de soirée. Pour ma part, je retrouve en premier lieu Jade & Titi avec qui je quitte Southport en fin d’après-midi pour nous rendre à Surfers Paradise. Pour le moment, les organisateurs & bénévoles se pressent afin de préparer la scène placée juste derrière l’arche de Surfers Paradise avec la plage & l’océan en arrière-plan. Un groupe est en train de répéter pour que tout soit bien calé lors de leur show en début de soirée. Sur l’esplanade de la plage, plusieurs stands, dont le rôle est encore tenu secret, prennent place. A voir les préparatifs, la soirée s’annonce riche en événements et sous de bons auspices. Nous laissons tranquille tout ce petit monde et partons acheter une boisson au Starbucks du coin avant de nous poser sur la plage.

Aux alentours de 19h, je commence à avoir des nouvelles de mes autres amis qui sont en chemin. Jake nous rejoint d’ici ½ heure, quant à Patricia & Clara, elles arriveront plus tard dans la soirée. En attendant, nous partons dans la rue principale où la boutique Ben & Jerry’s offre aux passants une glace gratuite. N’étant pas un grand fan de crème glacée, je ne m’attarde pas très longtemps lorsque j’aperçois une file d’attente digne de celle de Disneyland qui démotivent aussi les filles. Tant pis, la dégustation d’une glace sur la place ce sera pour une autre fois.

Jake fait son apparition et ramène avec lui la pluie… Contraints de s’abriter au Macca’s situé en face de la scène, nous attendons que l’averse prenne fin. J’espère que cela ne durera pas très longtemps, sinon nous pouvons dire adieu au 1YTG des Commonwealth Games. Dieu ayant entendu mes prières, la pluie s’arrête aussi vite qu’elle est arrivée. Profitant de cette accalmie, nous partons voir ce que les stands (désormais ouverts) proposent et exposent. A peine arrivés, une personne nous tend un magazine expliquant l’importance des Jeux du Commonwealth ainsi que tous les sports qui seront en compétition l’année prochaine : basket, vélo, surf…

Le programme a l’air très alléchant, dommage que je ne sois pas là pour pouvoir en profiter. Nous sommes aussi invités par des bénévoles à poser devant l’objectif. On nous place devant un fond vert qui sera remplacé virtuellement par l’image d’un stadium donnant l’impression que nous allons voir un match de foot ou de rugby. Juste après, nous passons sur le plateau de 7news, un journal télévisé très connu en Australie. On nous tend des micros afin de passer pour des journalistes sportifs et nous voilà partis dans un grand jeu d’acteur. Nous mimons des gestes, des attitudes comme si nous étions en train de commenter un match. Durant toute notre performance, la photographe prend de nombreux clichés qui deviendront plus tard de bons souvenirs.

Suite à ces shootings photo, nous nous approchons des autres stands dont chacun met en avant un sport afin d’initier le public à divers sports tels que le badminton, le basket, la boxe, le ping-pong , l’haltérophilie ou le cyclisme. Pour ce dernier sport, les organisateurs ont eu l’idée très sympathique de proposer aux gens de pédaler sur un vélo d’appartement en portant des lunettes à réalité virtuelle donnant l’impression de participer à une course.

Du côté de la scène, le monde commence à s’amasser et des voix au micro se font entendre. Curieux, nous nous approchons pour voir le show, projeté sur un écran géant. La mascotte des Commonwealth Games, Borobi, un koala bleu portant une tenue de sport, se lance dans un one-man show et lance des défis au public qui se prête au jeu. Les gens bougent, miment des sports et répondent à des questions portant sur les différents sports en compétition l’année prochaine. Pendant une dizaine de minutes, nous regardons Borobi avant de partir dîner dans un restaurant Mexicain. Juste après un repas plutôt copieux, nous repartons vers la scène où Jade & Titi décident de nous quitter et rentrer chez elles. Jake & moi préférons rester et profiter du concert car entre temps, Borobi a quitté la scène pour laisser sa place au groupe de musique , Sheppard, qui est assez connu en Australie. Patricia & Clara nous rejoignent enfin et nous passons le reste de la soirée à danser et célébrer les Commonwealth Games 2018. Une fois le concert terminé, nous décidons de rentrer à la maison, heureux d’avoir fait part à ce grand rassemblement.

La même semaine, Rinna m’invite à un match de rugby où s’affrontent les Titans de la Gold Coast & les Raiders de Canberra. Mon amie ayant des places à prix réduits grâce à son travail, c’est l’occasion ou jamais de voir mon 1er match dans un stadium en Australie, un des pays les plus importants en matière de rugby. Patricia & Clara sont également de la partie (plus on est de fou, plus on rit). ½ heure avant l’envoi du match, nous arrivons au stadium de la Gold Coast, nous laissant le temps d’acheter à boire, à manger et de nous installer à nos places. Les filles prennent 2 bières chacune quant à moi je préfère commander hot dog, frites et Coca Zéro, repas traditionnel lorsqu’on regarde un match. Devant nos places, nous avons la grande surprise de nous retrouver au 1er rang avec une vue parfaite sur le terrain !

Le match n’ayant pas encore commencé, les mascottes des Titans tentent de mettre un peu d’animation en passant devant les gradins, saluant la foule avec énergie et entrain. Étant tout près d’eux, j’en profite pour me prendre en photo avec eux. Rien qu’avec ça, ma soirée est réussie !

Ah voilà que les équipes arrivent sur le terrain. Vivant sur la Gold Coast, il est évident que je suis à fond derrière les Titans et je n’hésite pas à les encourager alors que je m’aperçois que nous sommes uniquement entourés de supporters des Raiders à l’exception d’un petit garçon de 8 ans aux couleurs de la Gold Coast alors que son père et son frère arborent les maillots des Raiders. Avant de venir, j’ai regardé un peu les statistiques et on ne peut pas dire que les Titans soient les favoris. En fait, ce n’est pas une très grosse équipe… Malgré cela, je reste un de leurs supporters ce qui n’est pas le cas de Patricia & Clara qui préfèrent encourager l’équipe ayant le plus de points. Au fil du match, ces dernières changent régulièrement d’avis jusqu’à ce que les Raiders prennent de l’avance et ne gagnent le match. 36 vs 16, Canberra a été très nettement au dessus de la Gold Coast 😦

Un peu déçu, je félicite quand même mon équipe qui j’en suis sûr fera mieux la prochaine fois. Malgré la défaite, nous décidons de prolonger la soirée en allant manger au Miami Marketta, l’un des marchés de nuit dont j’avais fait la présentation dans un précédent article.

On peut dire que cette semaine a encore été l’occasion de découvrir d’autres aspects de l’Australie ! Je n’avais encore jamais participé à d’événements sportifs depuis que je suis arrivé ici. Cette expérience a été plus que concluante et j’ai adoré l’ambiance survoltée des spectateurs lors du 1 Year To Go des Commonwealth Games & lors du match de rugby.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s