Noël & Nouvel An sur la Gold Coast

N’ayant pas encore eu de retour sur ma demande de 2nd visa, il m’est impossible de quitter l’Australie. Mon projet de rentrer en France pour les fêtes de fin d’année tombe malheureusement à l’eau 😦 Me voilà coincé sur la Gold Coast, une nouvelle fois séparé de ma famille. Je sais, cela pourrait être bien pire. Au moins, j’ai le soleil & la plage pour me réconforter.

Tout autour de moi, les gens se préparent pour passer de bons moments en famille avec cadeaux, repas gargantuesques, rire & partage. Niveau esprit de Noël, par contre, il faudra repasser… Les décorations dans les rues & magasins sont minimalistes voire inexistantes : ni sapins, ni boules, ni guirlandes. Quelques Pères Noël errent dans les grands centres commerciaux, recherchant un peu de fraîcheur compte tenu de la chaleur intense de ces derniers jours.

Quelques jours avant Noël, Patricia propose à Itallo & moi-même de le fêter tous ensemble autour d’un bon repas. N’ayant rien de prévu, nous acceptons volontiers l’invitation ! La veille du 25 Décembre, nous allons tous les 3 au Coles acheter le nécessaire afin de cuisiner un repas traditionnel de Noël, légèrement revisité. Une seule règle : tout le monde doit participer à la préparation du repas, ce qui ne m’arrange guère vu mon amour pour la cuisine. Après quelques négociations, nous établissons le menu de ce Noël 2016 :

  • En entrée, des gambas sautées à l’ail, préparées par Itallo,
  • Comme plat principal, une dinde rôtie au four, accompagnée de petits légumes, cuisinée par Patricia,
  • Pour le dessert, nous terminerons par un tiramisù, confectionné par mes petites mains.

Etant meilleur en dessert, je m’en sors plutôt bien. De plus, j’ai avec moi la recette que m’a envoyé ma mère qui n’est pas très compliquée. En revenant des courses, je m’affaire directement en cuisine pour préparer le tiramisù, ce dernier devant reposer 1 nuit au frigo avant dégustation. Tout se passe bien mis à part la partie où je dois monter les blancs en neige… N’ayant pas de batteur sous la main, je dois y aller à l’ancienne avec la fourchette pour seule ustensile. A force de battre frénétiquement les blancs, où par la même occasion je me muscle les bras, j’arrive à avoir à peu près la texture souhaitée. Le tiramisù enfin prêt, je peux souffler. Ma contribution au repas de Noël est terminée !

Le lendemain, à peine réveillé, j’ai droit à un « Merry Christmas » tonitruant de la part de mes colocataires. Avant d’aller derrière les fourneaux, nous ne dérogeons pas à la règle des cadeaux que personne n’a oubliés. Je reçois des présents très sympa et utiles dans mon quotidien :

  • Pour mes longues sessions à la salle de sport, Patricia a eu l’idée de m’offrir une gourde « Star Wars »
  • Pour nos soirées cinéma à la maison, Itallo a pensé à un cable permettant de raccorder l’ordinateur à la télévision.
  • Pour m’améliorer dans ma connaissance de l’Australie et le perfectionnement de mon anglais, je reçois un jeu de société sur les animaux Australiens de la part de Jake qui est parti fêter Noël à Brisbane avec sa famille.

Les embrassades & remerciements terminés, il faut désormais commencer à préparer le repas. J’accompagne mes 2 colocataires en cuisine et les encourage à défaut de les aider. Pour nous mettre dans l’ambiance, Patricia mets des chansons de Noël en fond sonore et les voilà partis ! Aux alentours de midi, je décide de sortir le foie gras que m’a envoyé ma mère 1 semaine plus tôt. Je ne m’attends pas à ce qu’ils aiment car en règle générale, les étrangers n’apprécient pas trop ce produit délicieux mais particulier. A ma grande surprise, à la 1ère bouchée, Patricia & Itallo sont totalement séduits et me demande de préparer d’autres toasts.

La dinde au four et les gambas prêtes, nous pouvons commencer notre repas de Noël. Nous nous installons dans le jardin et dégustons l’entrée d’Itallo. C’est un régal ! Les gambas remportent un franc succès, si bien qu’il n’en reste plus une seule.

Passons maintenant au plat principal de Patricia. L’odeur qui se dégage du four me donne l’eau à la bouche et rien qu’à la vue de la dinde, on peut dire que c’est une réussite ! Mes colocataires me désignent pour être en charge de la découpe. N’étant pas très habile de mes mains, je crains la catastrophe… Et c’est à ce moment-là que la magie de Noël intervient ! Les tranches sont parfaites ce qui me vaut les félicitations du jury. Place à la dégustation, parfaitement moelleuse et rôtie comme il le faut avec des légumes cuits à la perfection qui subliment cette dinde. C’est vraiment digne d’un plat préparé par un des candidats de Top Chef.

Pendant que nous digérons un peu avant de passer au dessert, je sens la pression montée en moi. Je me dois d’être à la hauteur de mes 2 colocataires. Lorsque tout le monde est prêt, je me lance avec mon tiramisù. Après les avoir servis, je scrute avec attention les visages de Patricia & Itallo, observant la moindre réaction. Une cuillère suffit pour que mes 2 amis soient sous le charme de mon tiramisù ! Ils n’hésitent pas à se resservir juste par gourmandise. Enfin, je peux souffler, le pari est réussi ! Après ce repas hyper calorique, il nous est difficile de faire le moindre geste… Nous décidons de passer l’après-midi affalés sur le canapé, allongés de tout notre poids tels des morses sur la banquise.

Malgré l’absence de ma famille, j’ai tout de même passé un très bon Noël. Les principaux composants étaient réunis pour passer une belle fête : partage, rire, cadeaux & un délicieux repas. J’espère que la suite des événements se passera aussi bien car pour le moment, je n’ai rien prévu pour le Nouvel An. D’ailleurs, Patricia, qui commence à s’inquiéter, me presse pour trouver un plan de dernière minute. Etant invitée à une fête organisée par l’un de ses collègues de travail, elle ne peut passer le réveillon avec moi. De mon côté, je ne stresse pas trop car je ne suis pas un fan du Nouvel An en règle générale.

Le jour de la St Sylvestre, suite à ma journée de travail, je croise Itallo dans le jardin. Ce dernier va regarder le feu d’artifice à Surfers Paradise et me propose de l’accompagner. J’accepte et nous voilà partis prendre le tram pour rejoindre le centre de Surfers. Pas la peine de penser à la voiture au vu du monde sur la route, nous perdrons plus de temps qu’il n’en faut. Arrivés à Surfers, nous partons nous installer sur la plage en attendant que le feu d’artifice ne commence. La chaleur de cette soirée est suffocante et le monde n’arrange pas la situation. En regardant Itallo, je le vois littéralement fondre comme neige au soleil, son t-shirt étant trempé de sueur. Je ne sais pas trop si nous allons rester longtemps ici… 1h avant le lancement du feu d’artifice, Itallo reçoit l’appel d’un ami Brésilien qui, ayant organisé une fête chez lui, nous propose de les rejoindre. Du coup, changement de plan, nous partons dans les rues de Surfers et montons au dernier étage d’un immense building. Nous sommes accueillis par un groupe de Brésiliens qui parlent bien entendu tous Portugais entre eux. Au bout de quelques minutes, je constate que je suis le seul à ne pas être Brésilien et je crains de me sentir un peu à l’écart. Heureusement, la plupart des gens font l’effort de parler Anglais. De temps en temps, les gens basculent vers le Portugais mais sont vite rappeler à l’ordre par Itallo.

Installés sur la terrasse avec vue sur la plage, nous mangeons le repas préparé par une des Brésiliennes du groupe. Tout à coup, des cris de joie, provenant de la plage, se font entendre. Je comprends qu’il est déjà minuit, nous sommes en 2017 ! Au même instant, le feu d’artifice est lancé. Pas de chance, le seul building devant nous cache la moitié du spectacle… Nous nous contenterons juste d’une moitié de feu d’artifice jusqu’à ce qu’il se termine sous les applaudissements d’une foule déchaînée.

Nous nous souhaitons tous une très bonne année et j’en profite aussi pour appeler mes parents même s’ils ne sont pas encore passés à la nouvelle année. Vers 1h du matin, je décide de rentrer à Southport car je travaille dans quelques heures, les magasins étant ouverts le 1er Janvier. Sur le chemin du retour, des souvenirs de 2016 me reviennent en tête. Que de chemins parcourus depuis mon arrivée en Australie : Sydney, Melbourne, Cairns, Mareeba, King Island ainsi que tous les lieux visités durant mon road trip. Je ne sais pas de quoi 2017 va être fait mais une chose est sure, cette année sera aussi riche que la précédente.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s