Rainbow Beach / Fraser Island

Après des jours de grand soleil & de grosse chaleur, nous ne sommes plus habitués à la pluie qui tombe abondamment ce matin à Hervey Bay. Je crois bien que la journée plage que nous avions prévue tombe à l’eau. Heureusement, la veille, nous avons eu l’occasion de visiter la ville. A mon avis, nous n’allons pas pouvoir faire grand-chose aujourd’hui, si ce n’est se détendre et faire une grasse matinée.

Nous en profitons pour réorganiser la voiture car nos affaires sont un peu dispersées de partout depuis que nous sommes partis de Cairns. Une fois le rangement terminé, nous disons adieu à Hervey Bay pour nous rendre à Rainbow Beach situé à 1h30 d’ici. Durant le trajet, nous traversons quelques averses. Dans la voiture, je prie Dieu pour que le temps change et que la pluie laisse place à un beau soleil. Ces prochains jours risquent d’être tout comme à Airlie Beach inoubliable et je n’ai pas envie que cela soit gâché par un temps maussade.

Sur le parcours de notre road-trip, nous avions prévu 3 temps fort, riches en émotion, paysage et émerveillement. La Grande Barrière de Corail à Cairns, les Whitsundays à Airlie Beach et Fraser Island à Rainbow Beach.

Qu’est-ce que cette île a d’exceptionnelle me direz-vous ?

Fraser Island est la plus grande île de sable du monde (oui rien que ça). En quelques chiffres : 1840 km² de superficie, 123 km de longueur, 25 km de largeur et un point culminant de 260 m d’altitude. Découvert par James Cook le 29 mai 1770, l’île a porté le nom de K’gari (signifiant Paradis en langue Aborigène) pendant un peu moins d’1 siècle. Ce n’est que vers 1836 qu’elle fut renommée Fraser Island suite aux périlleuses aventures du capitaine James Fraser et de sa femme Elizabeth dont leur bateau s’échoua à quelques kilomètres de l’île. Selon la légende, le capitaine, sa femme et les membres de l’équipage ont été capturés par des aborigènes et contraints à des travaux forcés durant leur captivité. James Fraser mourut soi-disant transpercé par une lance d’aborigène alors que sa femme survécut et fut secourue ainsi que les membres de l’équipage par des Australiens venus de Brisbane. Elle retourna alors en Angleterre où elle écrivit un livre sur ses aventures sur Fraser Island qui rencontra un franc succès. Depuis, l’île est devenue l’une des destinations phares de la côte Est Australienne.

Pour nous rendre sur Fraser Island, nous avons réservé une excursion touristique en 4×4 de 3 jours dont le départ est prévu dans un backpack de Rainbow Beach, le Pippies Beachhouse. Pour se déplacer sur l’île, seuls les 4×4 sont autorisés. Il est très facile de s’embourber dans le sable et ma Furiosa ne ferait alors pas un pli.

Arrivés à l’auberge, nous sommes accueillis par un jeune backpacker très gentil mais un peu dans un état second, dût sûrement à la surconsommation de weed. Il nous donne les clés de notre chambre, nous demande si nous avons notre permis de conduire et nous informe qu’une réunion est prévue à 16h à la réception. Présence obligatoire car toutes les informations sur le séjour à Fraser Island nous serons donnés à ce moment-là. En attendant, nous en profitons pour nous balader un peu, faire quelques courses et lancer une machine à laver avant de nous précipiter à la réception pour ne pas rater la fameuse réunion.

Un autre backpacker chargé de l’organisation des 3 jours de camping, nous demande notre nom et nous place à une petite table avec d’autres personnes faisant le voyage avec nous. Il en fait de même avec tout le monde et nous voilà répartis en groupe de 8 personnes. La réunion peut alors commencer et l’organisateur nous informe que chaque table correspond à un 4×4. Oui pour ceux qui ont le permis, nous aurons le droit de conduire sur le sable de Fraser Island !!! Je suis dans la voiture 1 qui sera placé juste derrière le 4×4 du guide car un ordre devra être respecté à chaque fois que nous conduirons.

Mon groupe est composé de :

  • Mathieu bien entendu mais qui ne pourra pas conduire,
  • Ambre & Emma, 2 Belges Flamandes voyageant sur la East Coast pour seulement quelques mois,
  • Sanna, Suédoise en Working Holiday que nous avons déjà rencontré sur le chemin, à Cairns, Magnetic Island & Airlie Beach,
  • Mikey, un Irlandais à l’humour un peu lourd mais fort sympathique,
  • Kristie, une Canadienne venue de Vancouver,
  • Ryan, un Londonien en Working Holiday également.

Une fois les présentations faites, nous devons regarder une vidéo d’environ 15 minutes sur les bons gestes à avoir sur Fraser Island si notre voiture est embourbée, si nous avons un accident, comment contacter les secours, la faune environnante pas toujours amicale, le respect de la nature… Après cela, notre guide, qui nous accompagnera durant tout le séjour, se présente et nous parle des règles de conduite à respecter, la vie sur le camp où nous dormirons chaque soir… Une fois tous ces éléments en notre possession, il nous donne RDV demain à 8h précise pour embarquer dans nos 4×4 et partir à la découverte de cette merveilleuse île.

Le lendemain matin, nous sommes prêts pour l’aventure. Après une inspection de la voiture et avoir rangé nos affaires dans la remorque du guide. Nous démarrons le moteur et partons pour embarquer sur le ferry, direction Fraser Island. C’est Ryan qui prend le volant et Kristie qui est la copilote pour cette 1ère sortie en 4×4.

20160919_071740-yes

20160919_080554-yes

La traversée en bateau se fait sans problème et en attendant d’arriver, notre guide en profite pour nous donner quelques informations complémentaires sur la vie de l’autre côté de l’océan :

  • Ne pas se baigner sur les plages : oui, elles sont magnifiques mais leur beauté peut être fatale car le courant est extrêmement fort. Puis, outre les dauphins, tortues et baleines qui ont élus domiciles ici, un certain nombre de requins rôdent dans les parages,
  • Faire attention à la circulation des 4×4, qui peuvent aller à grande vitesse, lorsque l’on marche sur les plages,
  • Ne pas nourrir les dingos. Ils sont très mignons et ressemblent comme 2 gouttes d’eau à des chiens mais il ne faut pas oublier que ce sont des animaux sauvages qui peuvent transmettre la rage. J’ai tout de même hâte d’en voir un.

20160919_082235-yes

20160919_082546-yes

Après ces mises en garde, il est temps de remonter dans nos 4×4 est de passer aux choses sérieuses. Nous amarrons à Hook Point, lieu où le ferry dépose les voitures et les ramène sur le continent. Le départ est plutôt compliqué ! A force de passer, les 4×4 ont créé des trous où il est facile de s’embourber. D’ailleurs, nous voyons devant nous une famille, peinée à pousser leur voiture pour la sortir du sable. Ça commence bien pour eux !

Nous partons directement au campement pour poser nos affaires avant de commencer les visites. Pour s’y rendre, nous traversons la plus grande plage de l’île, 75 mile beach, nom sûrement donné par rapport à sa taille.

20160919_091308-yes

20160919_083823-yes

20160919_093509-yes

Le camping est plutôt bien aménagé avec plaques de cuissons, évier, une grande table pour déjeuner tous ensemble. De l’autre côté, les tentes où nous déposons une partie de nos affaires et mettons en place sacs de couchage et oreillers. A peine installés, nous repartons en 4×4 pour nous rendre à Central Station où nous allons déjeuner. Mikey prend le relais de Ryan et je deviens quant à moi le copilote.

20160919_094822-yes

Central Station est situé au cœur de la forêt de Fraser Island. Nous en profitons pour visiter les alentours pendant que notre guide prépare le picnic. Autour de nous, des arbres immenses ainsi qu’une petite rivière plantent le décor de cet endroit à la fois sauvage, paisible et splendide. Le tour du propriétaire terminé, nous repartons aux voitures où nous attend un repas des plus copieux. Au menu, wraps que l’on peut personnaliser avec tomates, maïs, thon, jambon, salade, mayonnaise… Un ne me suffisant pas, j’en reprends un 2ème ainsi qu’un 3ème. Je ne suis pas le seul à me resservir. Je dois avouer que j’ai été battu par une jeune Finlandaise, plutôt mince, qui s’est avalée à elle toute seule 5 wraps !

20160919_123500-yes

20160919_123937-yes

20160919_124423-yes

Le repas englouti en quelques minutes, nous partons à notre 2ème destination qui je pense est l’une des plus connues de l’île à savoir le Lake McKenzie. Un des principaux lacs naturels de Fraser Island qui a la particularité d’avoir un sable fin que l’on peut utiliser comme pâte à dentifrice tout comme celui de Whitehaven aux Whitsundays. Cette fois-ci, c’est Kristie qui conduit et on peut dire qu’elle démarre sur les chapeaux de roues. A peine sorti du parking de Central Station, nous frôlons l’accident ! A cause d’un trou dans le sable, cette dernière perd le contrôle du volant pendant quelques secondes, manquant de peu de se prendre un arbre ! Après cette petite frayeur, nous arrivons au Lake McKenzie. Devant mes yeux, un lac d’une eau bleue azure qui donne envie de plonger tête la 1ère. C’est ce que nous faisons d’ailleurs. Enfin presque car la température de l’eau est plutôt fraîche. Ça ne dérange pas les Anglais ou les Allemands mais pour ma part, je mets un peu de temps à rentrer. Je suis aidé par notre guide qui m’éclabousse et en le voyant, les autres en font de même. Nous restons ici un peu plus d’une heure avant de partir à notre dernière étape de la journée, Maheno Wreck.

DCIM100GOPRO

 

DCIM100GOPRO

 

DCIM100GOPRO

Le SS Maheno est un bateau utilisé durant la 1ère Guerre Mondiale en tant que navire-hôpital. Le 8 Juillet 1935, pris dans un cyclone, le SS Maheno s’échoue sur la plage de Fraser Island. Depuis, il est devenu une vraie attraction touristique. Laissé à l’abandon, la carcasse du bateau rouillée avec le temps est assez imposante. Le guide nous explique l’histoire du navire et nous prenons quelques photos avec différents angles de vue avant de repartir au campement.

20160919_145559-yes

20160919_150133-yes

20160919_145904-yes

C’est enfin mon tour de prendre le volant. Je dois dire que même si je n’aime pas conduire en temps normal, la sensation de rouler sur le sable est exaltante. J’ai l’impression de participer à un rallye automobile. Mais la conduite est de courte durée car nous sommes déjà arrivés. Après une douche bien méritée, le guide demande à des volontaires de cuisiner pour le groupe et à d’autres de se charger de la vaisselle une fois le repas terminé. Chaque soir, ce seront des personnes différentes qui s’occuperont de ces corvées et je comprends alors que je n’y échapperai pas.

Une nouvelle fois, le repas est très copieux et nous continuons cette soirée avec un feu de camp. Le guide a alors l’idée d’aller sur la plage et de finir la nuit par une beach party avec musique et alcool (avec modération bien entendu). L’ambiance est très sympa, décontracte et cela permet de faire connaissance avec les autres équipes réparties dans les différents 4×4.

20160919_223550-yes

La journée de demain étant également intense en visite, je décide d’aller sagement me coucher vers minuit afin de profiter pleinement des excursions prévues par notre gentil guide.

2 commentaires sur “Rainbow Beach / Fraser Island

  1. Ping : Un rendez-vous manqué à Port Lincoln | Fabien au pays d'OZ

  2. Ping : Un rendez-vous manqué à Port Lincoln - Fabien au pays d'Oz

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :