Bundaberg & Hervey Bay

Réveillé par le doux chant des oiseaux, je pars directement à la cabine de douche pour me débarbouiller un peu. Dans mon dernier article, je vous avais promis des photos de ces fameuses douches, qui font aussi office de toilettes. Eh bien, les voici :

20160917_075011

Grand confort, vous ne trouvez pas ?

Une fois lavés, séchés et coiffés, nous sommes fin prêts pour notre nouvelle migration ! Mais avant, je pars déposer les clés de la cabine au bar pour récupérer mes 5$ de caution. Sauf qu’hier, je n’avais pas pensé que le lendemain matin, le bar serait fermé et n’ouvrirait qu’aux alentours de 10h. N’ayant pas tellement envie de rester coincé ici pendant 2 heures, j’essaie de trouver quelqu’un qui habite et travaille ici afin de pouvoir partir au plus vite. Je tourne autour du restaurant tel un rapace cherchant sa proie et par chance, je tombe sur le propriétaire qui me rend mes 5$. Cette fois-ci c’est bon, nous pouvons nous en aller !

20160917_071802

Mais où partons-nous ? Nous avons pris un peu d’avance par rapport à notre planning. En effet, souvenez-vous, il était normalement prévu de passer cette journée à Agnes Water à bronzer sur la plage. Mathieu me propose alors de s’arrêter à Bundaberg qui n’est qu’à 40 minutes d’ici et sur le chemin de notre road-trip. Il me dit que la ville est agréable et que l’on pourrait y passer quelques heures avant de reprendre la route. Bien évidemment, j’accepte ! C’est l’occasion de voir un nouvel endroit dont j’avais déjà entendu parler de nom en des termes peu élogieux…

Bundaberg est très connu par les backpackers pour être une des villes où l’on peut trouver du travail en ferme afin d’obtenir sa seconde année. Les offres d’emploi sont plutôt nombreuses mais la masse de backpackers venant ici l’est encore plus. Du coup, certains fermiers en profitent pour exploiter ces pauvres jeunes dont certains sont pris à la gorge, soit pour finir leurs 88 jours soit pour gagner de l’argent, et accepteraient n’importe quel job. Beaucoup de témoignages de backpackers conseillent aux autres de ne pas venir ici s’ils ne veulent pas se faire arnaquer par :

  • Des fermiers qui ne paient pas,
  • Ceux qui n’ont pas l’accréditation pour vous donner les 88 jours nécessaire pour le second visa,
  • Des working hostels : auberges de jeunesse où en échange du paiement de la chambre, vous trouvent soit disant un boulot en ferme, comptant pour le 2nd Working Holiday Visa. Ces derniers vous pompent vos économies mais vous certifient qu’ils auront du boulot dans quelques jours, se transformant souvent en semaines voire mois voire jamais,
  • Des contractors : indépendants qui sont en lien avec les fermes et vous trouvent un job en échange d’une commission sur le salaire. Ils sont réputés pour disparaître du jour au lendemain sans aucune possibilité de les retrouver car fausse identité, plus de numéro de téléphone en service et adresse résidentielle erronée…

La liste est longue mais bien évidemment comme de partout vous avez aussi des gens honnêtes. Je me souviens qu’à l’époque où, avec Fabiolà, nous commencions à chercher un endroit pour trouver un travail en ferme, nous avions dès le départ blacklisté Bundaberg.

Cependant, y allant en mode touriste, je verrais sûrement la ville sous un autre angle, plus positif je pense. Effectivement, en arrivant là-bas, je trouve la ville assez agréable. Des jardins fleuris, des fontaines, un centre-ville sympa avec des petits cafés et restaurants… On remarque bien que c’est une ville de backpackers car dans les rues, beaucoup de jeunes étrangers se baladent en groupe, faisant une pause avant de continuer à chercher un travail en ferme.

20160917_083309

20160917_083418

20160917_082904

N’ayant pas pris de petit-déjeuner, nous nous arrêtons à un coffee shop pour déguster une bonne boisson chaude et un cheesecake. Nous profitons de cette pause pour parler du planning de cette journée. Notre prochaine destination est Hervey Bay, situé à seulement 1h30 de Bundaberg.

20160917_090821

Connaissant le Sud du Queensland, Mathieu me propose d’abord de partir nous balader au jardin botanique de Bundaberg puis de reprendre la route en début d’après-midi. Je suis ses recommandations et nous partons en direction du jardin botanique pour un bain de soleil. Longeant une rivière, l’espace vert est plutôt sympa pour se détendre un peu. Après un petit tour, nous posons nos serviettes et profitons du temps ensoleillé pour bronzer après avoir appliqué une bonne couche de crème solaire sur la peau bien entendu.

20160917_103524

20160917_104748

20160917_104920

Nous restons un peu plus d’1h avant de repartir vers la voiture. En chemin, nous tombons sur un bâtiment assez atypique qui porte le nom de Church Pharmacy. Je suppose qu’il s’agit d’une ancienne église qui a été réaménagée pour devenir désormais une pharmacie. Je vois mal un prêtre, être également pharmacien et vendre des médicaments une fois qu’il a terminé son office. Mais bon en Australie rien n’est impossible. Ici les pharmacies vendent des timbres, cartes postales, jouets, casquettes, toutes sortes de bibelots souvenirs… Donc peut-être que certains organisent des messes également.

20160917_082855

Trêve de plaisanterie, reprenons notre récit. Nous quittons Bundaberg pour Hervey Bay où nous allons nous arrêter pour la nuit. Ayant l’habitude de faire 4 à 5h de route dans la journée, cela fait bizarre de conduire seulement un peu plus de 2h en tout et pour tout. Nous arrivons sur l’allée principale de la ville qui longe l’océan. En plein milieu du rond-point, se dresse devant moi une énorme queue de baleine. Un peu plus loin, dans le petit parc aquatique où les enfants jouent, je peux observer une autre sculpture de baleine. Puis en se baladant, je vois pas mal de photos de baleine affichées dans les boutiques.

20160917_161301

20160917_161330

Pourquoi un tel fanatisme sur ce cétacé qui est je vous l’accorde magnifique ? Mathieu m’en donne la réponse, Hervey Bay est une des principales villes où l’on peut voir des baleines en Australie et plus particulièrement sur la côte Est. La baleine est un vrai business ici et de nombreuses compagnies de croisière proposent des journées en bateau pour les observer au large des côtes. Ce phénomène n’a lieu qu’une fois par an, entre Septembre et Novembre, lors de leur migration et nous sommes en pleine saison. Très intéressé, je prends 2, 3 prospectus pour voir les prix pratiqués. Comptez entre 150$ et 220$ par personne pour 2h en bateau. Bien entendu, les animaux étant dans leur milieu naturel, vous n’avez pas la certitude d’en rencontrer un durant votre croisière. Du coup vous rentrerez au port délesté de centaines de $ sans avoir eu la chance d’en observer. Les prix nous ayant refroidi, nous continuons notre ballade sur la plage principale d’Hervey Bay.

20160917_161950

20160917_164109

20160917_164300

20160917_164314

20160917_164415

En chemin, nous entendons des cris stridents qui me rappellent quelque chose. Nous levons les yeux et voyons accroché aux branches des arbres des chauves-souris attendant que la nuit tombe pour partir à la chasse. Cela me fait penser à la 1ère fois où je suis arrivé à Cairns avec Fabiolà & Nina. Nous avions eu droit à ce même spectacle qui lorsque l’on ne l’a jamais vu est plutôt impressionnant.

20160917_162527

20160917_162601

Après avoir flâné, nous nous posons sur la plage et partons une nouvelle fois à la recherche d’un camping gratuit où passer la nuit. Encore une fois, rien du tout… Nous sommes contraints de regarder le prix d’une nuit en camping où il faut compter 30$ par personne, ce qui est assez cher. Pour la 1ère fois, je ne trouve aucune solution pour régler le problème. Partir à l’aventure en voiture c’est super mais parfois ça peut être pénible de ne pas savoir où l’on va se loger, prendre une douche… La nuit commençant à tomber, nous décidons de dîner et d’utiliser les barbecues gratuits sur la plage principale. Je vous laisse imaginer le temps passé à essayer de cuire des noodles en utilisant le barbecue comme une plaque de cuisson…

Après un repas vite expédié (plus rapide à manger qu’à préparer), Mathieu a l’idée d’appeler des amis, qu’il a rencontrés lors de son travail en ferme. Etant venus à Hervey Bay, ils avaient réussi à trouver un camping pas cher. Très bonne idée ! Grâce à cela, nous trouvons un camping situé devant la plage pour seulement 15$ la nuit. Nous appelons la réception et la dame nous informe qu’elle va fermer d’ici 10 minutes. Du coup, c’est la course, branle-bas de combat, nous arrivons juste à temps pour avoir une place et passer la nuit en toute tranquillité. A peine la voiture garée, nous installons le lit et regardons un film sur mon ordinateur. Comme d’habitude, je m’endors très rapidement et n’ai le temps de voir que quelques minutes du film dont je ne me rappelle plus le nom… Contrairement au début de l’aventure où nous restions plusieurs jours à un même endroit, ces derniers temps nous avons pas mal bougé afin d’atteindre rapidement un des principaux sites incontournables de la côte Est. D’ailleurs, nous y sommes presque, à seulement 1h40 de route d’Hervey Bay mais je ne vous en dis pas plus, vous découvrirez tout cela au prochain épisode 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s