Yeppoon

Levés au petit matin, il est temps de ranger toutes nos affaires et de quitter Airlie Beach. Comme toujours, les aurevoirs sont difficiles, plus particulièrement lorsque l’on a des souvenirs mémorables en tête de cet endroit que je n’oublierai sûrement jamais.

La voiture fin prête, nous prenons la route en direction de Yeppoon, une ville située à 5h30 en voiture au sud d’Airlie Beach. Il s’agit d’un arrêt d’une nuit seulement. Notre vraie destination est Agnes Water/1770 mais il faut compter 3h de route en plus pour y arriver. N’aimant pas trop conduire de base, surtout plus de 4h dans la journée, je préfère m’arrêter en route au lieu de dépasser mes limites et risquer un accident de la circulation. La sécurité est plus importante que le gain de temps que je pourrais faire en allant directement à Agnes Water. Juste avant de quitter Airlie Beach, je fais un arrêt à la station essence pour vérifier la pression des pneus que je n’ai jamais regardés depuis que j’ai acheté ma Furiosa. Je sais, je ne prends pas autant soin de ma voiture que je ne le devrais… Effectivement, il était temps de regonfler les pneus dont la pression était bien inférieure à ce qui est normalement recommandé.

Suite à ce point mécanique, Furiosa est d’attaque pour passer une journée complète sur les routes du Queensland. Je dois vous avouer que les 2 dernières heures de route m’ont paru interminables. Pour couronner le tout, juste avant de rentrer dans la ville, nous sommes arrêtés par des policiers pour un contrôle d’alcoolémie. Je me demande bien qui peut conduire saoul à 4h de l’après-midi, excepté un alcoolique chronique. Nous arrivons finalement à Yeppoon et faisons un arrêt à la marina ainsi qu’à la plage principale pour admirer la vue.

20160915_163115

20160915_173028

20160915_164551

20160915_175739

La nuit commençant à tomber, il est temps de penser à régler les questions du quotidien d’un backpacker voyageant sur les routes à savoir : trouver des douches publiques ainsi qu’un lieu tranquille un peu à l’écart de la ville pour passer la nuit dans la voiture. En Australie, il est très important de faire attention à l’endroit où l’on décide de planter sa tente car le camping sauvage est strictement interdit. Si la police vous prend en flagrant délit, vous êtes bons pour une amende d’au moins 300$ par personne ! Pour compliquer la situation, une école de police est située non loin de la ville. Les policiers stagiaires réalisent régulièrement des contrôles sur la route ou font des rondes dans tout Yeppoon pour traquer les délinquants…

En bon backpacker organisé que je suis, j’ai téléchargé une application sur mon téléphone, Campermate, qui répertorie tous les bons plans gratuits ou payants lorsque l’on voyage en road-trip à savoir : campings, douches publiques, stations essence, toilettes publiques, hôpitaux… Je check donc sur Campermate et j’ai une bonne et mauvaise nouvelle à annoncer à Mathieu :

  • La bonne : il y a des douches publiques ouvertes jusqu’à 23h sur la plage située dans le centre-ville de Yeppoon. Il n’y a pas d’eau chaude mais bon du temps qu’il y a de l’eau c’est l’essentiel.
  • La mauvaise : aucun camping gratuit n’existe aux alentours de la ville. Il faudra donc improviser.

En attendant de trouver une solution pour le « logement », nous partons dans le centre-ville de Yeppoon pour prendre une douche bien méritée après cette longue journée. Nous nous garons et en sortant de la voiture, nous avons la grande surprise d’apercevoir des centaines de chauves-souris qui volent au-dessus de nos têtes. Elles vont et viennent dans la nuit noire, éclairée par la lumière naturelle de la lune, en lançant un cri assez strident. J’essaie de les prendre en photo mais le résultat est assez décevant 😦

20160915_183402

Ce bal des vampires s’arrêtant sûrement au lever du soleil, nous décidons de partir en direction des douches publiques lorsque tout à coup, nous faisons une rencontre improbable ! A quelques pas de nous, nous entendons des gens parler Français. Jusqu’ici, rien de très surprenant sauf que ces personnes ne sont pas des gens lambda. Pour la 1ère fois, j’ai l’occasion de voir de mes propres yeux, Adriana Karembeu et Michel Cymes en train de tourner une émission pour France Télévision. Je suppose que celle-ci va traiter des chauves-souris car mis à part cela, je ne vois pas bien ce qu’ils peuvent bien faire ici. Nous arrivons à la fin du tournage, ces derniers étant en train de tout remballer. Mathieu et moi restons quelques instants devant eux à les observer. Nous n’osons pas leur demander de prendre une photo avec eux car l’ambiance n’a pas l’air d’être au beau fixe… Le tournage de la journée à peine terminé, Adriana Karembeu suivi de Michel Cymes partent directement sur le parking où nous sommes garés, laissant les autres membres de la production derrière. D’ailleurs une des caméramans/perchistes, le fait remarquer au reste de l’équipe en disant : « ils sont déjà partis à la voiture ces cons ». Du coup, la photo je pense que ce sera pour une autre fois.

C’est quand même bizarre ce que la vie peut nous réserver. Si l’on m’avait dit, un an de cela, que je ferai un road-trip en Australie et qu’au milieu du Queensland, dans une petite bourgade, je tomberai nez à nez avec Adriana Karembeu et Michel Cymes, je lui aurais dit d’arrêter de fumer de la weed. Comme quoi, rien n’est inimaginable ! Après les voir prendre leur voiture et partir sûrement à leur hôtel, nous nous dirigeons enfin sur la promenade principale de Yeppoon à la recherche des douches. Après quelques minutes d’errance, nous tombons sur le poste de surveillance des lifeguards où des toilettes et douches sont mises gratuitement à disposition. Par contre, il n’y a pas de rideau pour se laver tranquillement… Du coup, je ne vais pas m’éterniser longtemps. Ma douche est prise à la vitesse de la lumière, en respectant néanmoins les 4 étapes nécessaires pour se sentir propre : humidification de la peau, utilisations du gel douche, rinçage et séchage à l’aide de ma serviette. Le dossier douche est enfin résolu et classé.

20160915_192814

20160915_190455

Nous devons maintenant passer à la question qui me trotte dans la tête depuis quelques heures à savoir : trouver un lieu où dormir. Je propose à Mathieu de longer la 1ère plage qui a l’air peu fréquentée la nuit. L’idée est plutôt bonne car nous trouvons le lieu parfait avec en prime des toilettes publiques où nous pouvons utiliser l’eau pour nous brosser les dents. Epuisé par la journée, nous réorganisons l’intérieur de la voiture afin de pouvoir mettre en place le matelas et passer une bonne nuit de sommeil. Je m’endors très rapidement, bercé par le doux bruit des vagues.

Demain est un autre jour avec un planning assez chargé. Au programme, visite des caves de Yeppoon, quelques heures de voiture et coucher du soleil à 1770, notre prochaine destination de ce road trip de folie !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s