Magnetic Island – Suite & Fin

Je me réveille et sors de mon lit tout doucement pour profiter de cette dernière journée sur l’île. Les 1ers rayons du soleil font leur apparition et commencent à réchauffer la terre de Magnetic Island. La chaleur risque d’être assez intense aujourd’hui à en juger les températures déjà agréables en ce début de matinée. Au vu de ce que nous avons prévu, j’espère quand même que nous aurons droit à un petit vent frais afin de ne pas trop suffoquer. Au programme, une nouvelle randonnée sur la partie Est de l’île mais cette fois-ci, la marche sera plus intéressante que celle d’hier. En effet, d’après les avis que j’ai pu voir sur Internet, le « Fart Walk » est l’une des attractions principales à ne pas manquer ici. Il s’agit d’une randonnée sur les hauteurs de Magnetic Island où l’on peut voir des vestiges de la 2nde Guerre Mondiale ainsi que des koalas sauvages. Je dois avouer que l’intérêt que je porte à cette marche se porte plus sur la possibilité de voir un koala que sur les monuments historiques même si je vais très certainement apprécier la partie culturelle de notre balade.

En milieu de matinée, nous sommes tous prêts pour une dernière excursion. Afin de ne pas perdre de temps et d’énergie, nous allons prendre le bus qui nous amène en  quelques minutes au début de la randonnée. Gia, ayant déjà fait cette marche lors d’une précédente visite sur Magnetic Island, décide d’aller visiter un parc où il est possible de prendre un koala dans ses bras. Pour ma part, je préfère voir cet animal en liberté dans son habitat naturel plutôt qu’exposé dans une sorte de zoo.

Nous prenons le même bus et quittons Gia à quelques arrêts précédents le sien. Nous nous retrouverons plus tard, sûrement pour déjeuner. Mathieu et moi pouvons commencer notre petite marche qui selon les indications, devraient durer environ 1h. La difficulté n’a pas l’air très intense même si le chemin est un peu pentu. Il ne nous faut que quelques minutes pour nous rendre compte que cette balade est largement mieux que celle de la côte Ouest longue et sans grand intérêt… Nous aurions dû nous concentrer sur l’Est de l’île car nous ne pourrons malheureusement pas tout voir avant notre départ ce soir. Mais bon profitons des joies de cet instant présent au lieu de penser à ce que nous aurions dû faire ou ne pas faire. Dans un road-trip, on ne peut pas toujours voir des lieux incroyables et être tout le temps émerveillé.

Revenons à notre balade qui commence à monter de plus en plus et où nous commençons à transpirer sous l’effet du soleil qui arrive bientôt à son zénith. Sur le chemin, nous pouvons observer à certains endroits la cime des arbres avec au loin l’océan bleu azur et les rivages de Townsville.

20160907_112429-yes

20160907_112934-yes

Cette randonnée est assez populaire car nous rencontrons régulièrement des personnes qui nous saluent et dont certaines nous demandent si nous avons vu des koalas quelques parts. Malheureusement, nous n’en avons croisé aucun pour le moment, jusqu’à ce qu’un couple de randonneurs nous indiquent qu’à quelques mètres à notre gauche, se trouve un mignon koala qui se prélasse sur la branche d’un arbre. Nous les remercions et partons sans plus attendre voir cette petite merveille. Malgré les indications du couple, nous n’arrivons pas à le trouver et tournons dans la forêt à l’affut du moindre bruit et mouvement. Je commence à désespérer et m’arrête un instant pour reprendre mon souffle lorsqu’en levant la tête je m’aperçois que le koala est juste devant moi. Je vais chercher Mathieu et nous restons à côte de l’arbre, observant ses moindres faits et gestes. Enfin, quand je dis ça c’est une expression car à vrai dire ce petit paresseux ne fait pas grand-chose. Accrocher à sa branche, il ne bouge pas d’un poil et à l’air de faire une bonne sieste. Cet animal a un très fort capital sympathie, à tel point que quoi qu’il fasse, il restera toujours mignon aux yeux des gens. Après avoir pris je ne sais combien de photos, nous le laissons tranquille et reprenons notre chemin vers le sommet de la colline.

20160907_114733-yes

20160907_114821-yes

20160907_115222-yes

Quelques minutes plus tard, nous apercevons un regroupement de personnes prenant des photos et nous comprenons alors qu’un autre koala se cache par ici. En arrivant vers eux, je me rends compte que je me suis trompé… Ce n’est pas 1 mais 2 koalas ! Cerise sur le gâteau, il s’agit de la mère et de son bébé, qui s’accroche à son ventre. Ce dernier nous regarde, sûrement étonné de voir des abrutis lui faire coucou, le « paparazzer » et le regarder d’un air ahuri ! Nous restons encore plusieurs minutes à juste les observer à ne rien faire, si ce n’est dormir sur une branche. En reprenant notre marche, je ne peux m’empêcher de penser à ce que je ferai si des gens me regardaient dormir dans mon lit et me prenaient en photo. Je crois que ça ne me plairait pas forcément mais bon n’étant pas aussi mignon qu’un koala, il y a très peu de chance que ça arrive.

20160907_120027-yes

Vers le sommet de la colline, nous apercevons des bunkers abandonnés ainsi que des tours de vigie, derniers vestiges de la 2nde Guerre Mondiale. A cette époque, Magnetic Island était un lieu stratégique d’approvisionnement des bateaux militaires Australiens et Américains. Du coup, pour se protéger de potentielles attaques de « l’axe du Mal » et plus particulièrement des Japonais, les Australiens ont érigé un grand complexe militaire, « The Forts », disposant de 2 gros projecteurs, un écran radar et 2 canons ayant aujourd’hui disparu. Selon une légende, il paraîtrait que les canons auraient été enlevés à la fin de la guerre suite à une erreur militaire. Un bateau Américain, ne s’étant pas annoncé, aurait été bombardé et coulé par les Australiens, pensant à une dernière attaque des forces ennemies. Officiellement, cet événement ne se serait jamais déroulé et les canons auraient été rapatriés sur le continent car ils n’étaient plus d’aucune utilité.

20160907_120233-yes

20160907_120535-yes

Au sommet des hauteurs de Magnetic Island, les tours de vigie offrent des panoramas incroyables où l’on peut voir les principales baies de l’île ainsi que l’océan. Emplacement parfait pour surveiller les moindres allers/retours et comportements suspects de bateaux.

20160907_121022-yes

20160907_122731-yes

Après tout cela, nous redescendons vers la route pour reprendre le bus et rejoindre Gia à Horseshoe Bay se trouvant juste derrière The Forts. Arrivés là-bas, nous nous posons sur une table de pique-nique et déjeunons en attendant que Gia n’arrive. A la fin du repas, Mathieu préfère rentrer à l’auberge pour profiter une dernière fois de la plage du X-Base. Pour ma part, je choisis de rester ici et d’attendre Gia tranquillement sur le sable. Cette dernière arrive peu de temps après et nous passons une bonne partie de l’après-midi à bronzer avant de reprendre le bus et rentrer à l’hôtel.

Nous retrouvons Mathieu et préparons nos affaires avant de devoir prendre le ferry pour repartir sur le continent. Ayant marché toute l’après-midi pieds nus, je cherche mes tongs dans mon sac à dos et ma valise sans succès avant de me rendre compte que je les ai oublié à Horseshoe Bay… Cette paire ne m’aura duré que 15 jours mais pas le temps de m’énerver il est l’heure d’aller prendre le bus pour se rendre à la marina. A l’arrêt, nous essayons de chercher les horaires mais impossible de trouver. Du coup, je regarde sur Internet et me rends compte que nous avons raté le dernier bus il y a quelques minutes et le prochain n’arrivera pas suffisamment à temps pour pouvoir attraper le dernier ferry de la journée. Ni une ni deux, nous décidons de partir à pieds avec toutes nos valises ce qui s’avère assez sportif ! Il nous faut bien plus de 30 minutes pour nous rendre au port où nous arrivons avec un peu plus d’1h d’avance. Bizarre, il me semblait que nous étions vraiment juste niveau temps. Je décide de vérifier une nouvelle fois sur Internet les horaires et me rends compte que je me suis trompé de colonne… Au lieu de regarder les départs de ferry, j’ai regardé les arrivées et par conséquent, nous voilà très en avance. De plus, nous aurions pu éviter cette marche et attendre le bus qui serait arrivé bien avant le ferry. Un peu gêné, je fais part de mon erreur à Gia & Mathieu avec le sourire mais à voir leur tête, ils ne sont pas d’humeur à rigoler. Je suis un peu énervé contre moi-même aussi car certes nous sommes en avance mais nous arrivons tout transpirant. Pour couronner le tout j’ai cassé une roue de ma valise et fait les derniers kilomètres avec une valise qui ne roule plus tout à fait droit. Comme dirait Bourvil : « Bah maintenant elle va marcher beaucoup moins bien forcément »

Enfin passons ces mésaventures que j’aurais pu éviter si je savais lire correctement des horaires de bus et ferry. Nous prenons le bateau et arrivons à Townsville en début de soirée. Avant de nous quitter (Gia devant remonter vers Cairns alors que nous descendons la côte), nous décidons de passer la soirée ensemble et allons du côté de la marina de Townsville pour trouver un restaurant sympa où manger et boire un verre tranquillement. Malheureusement, j’avais oublié qu’il était 21h30 et à cette heure-ci tous les restaurants ferment. Les Australiens commencent à dîner à 17h30 donc vous pouvez imaginer qu’à 21h30 plus personne ne se présente mis à part des Européens qui ne sont pas encore adaptés à ces horaires (malgré le fait de vivre ici depuis plus d’un an). Suite à plusieurs refus de restaurateurs de nous servir même à emporter, nous demandons à des gens s’ils connaissent un endroit encore ouvert. Miracle, ce lieu existe ! Il suffit juste de traverser le pont, se rendre sur l’autre rive où un restaurant de burgers ferme vers minuit. Affamés, nous marchons assez rapidement pour rejoindre le plus vite possible cette « terre promise ». Mais le chemin n’est pas de tout repos. Sur le pont, des Australiens en voiture, nous jettent des œufs sans aucune raison… Heureusement, ils visent assez mal et je m’en sors indemne, Gia également. Mathieu a un peu moins de chance, un œuf qui s’est écrasé par terre a éclaboussé son sac. Ils repassent une seconde fois sans toucher personne puis nous arrivons au restaurant. Nous les voyons passer encore devant nous et Mathieu décide de les prendre en photo ainsi que la plaque d’immatriculation. Les Australiens s’en aperçoivent et préfèrent abandonner la chasse sous peine de se faire arrêter par des policiers. Décidemment, Townsville ne m’aura pas laissé une très belle impression. Le repas terminé, nous cherchons un bar pour boire un dernier verre avant de rejoindre nos voitures et trouver un endroit gratuit où dormir. Nous passons devant un bar assez « trendy » où les cocktails ont l’air pas mal. Effectivement, ils sont très sympas mais le prix l’est également…

20160907_212843-yes

20160907_223302-yes

Vers minuit, il est temps de se quitter car une longue route nous attend demain pour chacun d’entre nous. Gia décide de rester dans la ville et trouver une impasse tranquille où passer la nuit sans se faire arrêter par les flics. Mathieu & moi préférons nous éloigner de Townsville et dormir sur le parking d’une station essence BP où il est autorisé de camper. Il faut savoir qu’en Australie il est interdit de dormir dans sa voiture en dehors des campings sous peine d’une amende de 300$ par personne ! Du coup, l’option station essence est plus judicieuse, d’autant plus que je suis assez content de quitter le plus tôt possible cette ville. Arrivés sur le parking BP, nous mettons toutes nos affaires à l’avant de la voiture afin de baisser les sièges pour installer un petit matelas qui nous servira de lit pour la nuit. Il ne me suffit que de quelques minutes pour m’endormir, épuisé par cette journée marathon mais inoubliable.

Un commentaire Ajouter un commentaire

  1. vivalaViv dit :

    Awww.., the koala, so cute!!

    Vivienne X

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s