Magnetic Island

Le jour se lève et je me réveille de meilleure humeur qu’à mon arrivée sur l’île hier soir. Avec la lumière du soleil, je découvre un peu mieux le backpack dans lequel nous allons passer les 3 prochains jours. Un peu excentrée de la ville, notre auberge, le X-base est un endroit plutôt sympa pour passer un séjour sur Magnetic Island. Le décor est digne des îles paradisiaques que l’on peut voir en photo dans certaines publicités : la plage, les palmiers, le ciel bleu et les montagnes en arrière-plan… Que demander de plus ?

20160905_071044

20160905_095851

20160905_095854

20160905_100016

Je prends mon petit-déjeuner au bord de l’eau, attendant que Mathieu se réveille pour faire une 1ère excursion ce matin. Enfin debout, nous discutons un peu du planning de cette journée. Au programme, petite visite des environs de l’hôtel. Nous ne devons pas trop nous éloigner du X-base car une amie de Mathieu vient nous rejoindre en fin de matinée et reste avec nous jusqu’à notre départ de Magnetic Island.

Sans plus attendre, nous partons vers l’ouest découvrir les plages aux alentours. La marche commence par une montée où nous arrivons à un point d’observation. Nous pouvons contempler l’océan avec la ville de Townsville en arrière-plan.

20160905_112133

20160905_112312

En regardant ce beau paysage, nous apercevons juste en-dessous une petite crique déserte, lieu parfait pour bronzer en toute sérénité. Nous prenons le 1er sentier que nous voyons pour accéder à la plage mais arrivés au milieu du chemin, nous nous rendons compte que ce n’était pas un très bon choix. La descente est assez raide, le sol glissant et pour rajouter de la difficulté, nous marchons avec des tongs, ce qui n’est pas une très bonne idée lorsque l’on fait une randonnée. Mathieu décide de rebrousser chemin et retourner à l’auberge afin d’attendre Gia, son amie. N’ayant pas un caractère à abandonner, je décide de continuer et quelques minutes plus tard, j’accède enfin à cette crique.

20160905_113220

20160905_113223

Je pose ma serviette, me mets en maillot de bain, allume mon enceinte et bronze avec la musique en fond sonore. La chaleur étant un peu intense, je décide de me rafraîchir. En revenant à ma serviette, je vois quelque chose d’écrit sur un rocher. Je me rapproche et découvre l’inscription « Nude Beach » taguée en gros. Je suis sur une plage nudiste ! Un peu troublé, je reviens sur ma serviette pour profiter du soleil avant de rentrer à l’auberge. Au bout d’un moment et après réflexion, l’envie me prend d’essayer de bronzer totalement nu. Après tout, je suis tout seul, il fait beau et chaud, je pense que c’est l’occasion d’essayer au moins une fois dans ma vie ce qu’est le nudisme. J’enlève mon maillot et reste plusieurs minutes sur la serviette avant de partir me baigner. La sensation est assez étrange et désagréable à mon goût. L’expérience n’étant pas concluante, je décide de me rhabiller et de repartir au X-base.

Sur la plage de l’auberge, je vois Mathieu avec Gia, une franco-roumaine qu’il a rencontré durant son travail en ferme. Nous discutons un peu de son road trip : cette dernière souhaite remonter la côte Est puis continuer au Nord vers Darwin avant de se lancer sur la côte Ouest. Beau programme qui s’étend sur plusieurs mois avec des arrêts un peu plus prolongés à certains endroits. Après cette discussion, nous prenons notre déjeuner et je propose de nous rendre à Rock Wallabies à l’est de l’île, un endroit où comme son nom l’indique est le lieu idéal pour observer des wallabies. Nous partons à pieds, direction Arcadia, la principale ville de Magnetic Island où se trouve notre destination.

Sur le chemin, nous passons devant plusieurs agences qui louent des petites voitures permettant de faire le tour de l’île plus rapidement qu’à pieds et de manière plus libre qu’en prenant le bus. Ce sont des sortes de buggy qui sont assez réputés dans toute l’Australie. On les appelle des « Topless Barbie Cars » dû à la couleur rose bonbon et au look assez similaire à la voiture de Barbie. Trouvant sympa l’idée d’en louer une pour demain, nous rentrons dans une des agences pour se renseigner sur les prix pour une journée. Grosse désillusion, les tarifs sont plutôt élevés et la Barbie Car ne peut rouler uniquement que sur la route Sud de l’île. Elle ne peut pas emprunter les sentiers en terre. Pour cela, il faut louer un autre type de buggy au prix encore plus cher que la Barbie Car. Ce sera pour une autre fois !

20160905_153725

20160905_153730

Nous reprenons notre route et en milieu d’après-midi nous arrivons au Rock Wallabies où plusieurs wallabies nous accueillent, attendant sûrement qu’on les nourrisse comme le font le couple de touristes à côté de nous. Malheureusement, nous n’avons pas pensé à amener de la nourriture, ce qui rend l’approche un peu plus compliquée. Sans rien dans les mains, les petits marsupiaux ne sont pas intéressés à l’idée de nous approcher sans aucune contrepartie, mise à part une petite caresse. Le couple nous voyant en difficulté, nous donne une poignée de fruits secs ce qui rend la mission plus aisée. Chacun de nous 3 a bien entendu droit à sa photo avec un wallaby avant de contempler pendant quelques minutes l’océan à perte de vue et entendre le bruit des vagues qui se cassent sur les rochers.

20160905_155953

20160905_155349

20160905_160617

20160905_155052

La journée est bientôt terminée et nous repartons vers l’auberge prendre un apéro sur la plage. Nous profitons des derniers rayons du soleil, un verre de vin à la main accompagné de melon, chips et petits gâteaux apéritifs avant d’aller dormir, fatigués par cette longue marche. Juste avant de nous quitter, nous organisons le planning du lendemain qui sera l’occasion de découvrir toute la partie Ouest de l’île.

14285418_1351248418226241_2080298384_o

20160905_175742

Comme à mon habitude, réveil vers 7h du matin et je prends comme hier mon petit-déjeuner au bord de la plage. Je vous l’accorde, ma vie en ce moment est vraiment dure !

20160907_082108

20160907_095713

Vers 9h, nous sommes tous prêts et impatients de commencer cette balade. Enfin, presque prêts… Lorsque Gia arrive, nous nous rendons compte qu’elle porte des tongs ce qui n’est pas très recommandé pour une randonnée de plusieurs heures, ne sachant pas l’état et le niveau de difficulté du sentier que nous allons emprunter. Ayant oublié ses baskets dans sa voiture à Townsville, je lui propose d’enfiler une de mes paires même si elles ne sont pas à sa taille. Au départ réticente, Mathieu et moi la convainquons de les porter et de les rembourrer avec des chaussettes mais cette dernière refuse cette idée. Du coup, elle fera la balade avec mes baskets mais sans chaussette et sans rembourrage… ça promet d’être assez comique, elle va sûrement avoir des ampoules d’ici la fin de journée.

La préparation de nos affaires terminée, nous voilà partis du côté ouest avec la carte de l’île à la main. Le départ n’est pas très intéressant car nous devons marcher sur la route sans rien voir de bien intéressant. Passé cela, nous devrions arriver au début du chemin de randonnée mais nous avons beau cherché, le sentier est introuvable… Seule solution, demander notre chemin à un habitant de l’île mais à cette heure-ci, les rues sont quasi désertes. Heureusement, nous trouvons un restaurant ouvert et demandons notre chemin à la serveuse qui est Française. Cette dernière nous indique que nous sommes à Picnic Bay puis elle nous montre la voie à prendre avant de nous avertir que des requins squattent cette partie de l’île…

Nous voilà repartis avec assez d’indications pour ne plus se perdre. Avant de quitter Picnic Bay, j’en profite pour prendre en photo cet endroit qui est plutôt mignon. Un grand parc a été aménagé juste devant la plage où un grand ponton blanc permet d’admirer l’océan.

20160906_095255

20160906_095340

Bon ce n’est pas tout mais il est temps de repartir car un long chemin nous attend. Grâce aux informations de la serveuse, nous sommes enfin sur le bon chemin et pouvons commencer à apprécier le paysage : magnifique vue sur un parcours de golf puis une station d’épuration qui embaume l’air d’un subtile parfum de pourriture pour finir sur une impasse, une baie où l’eau a une belle couleur verdâtre…

Photo devant la station  d’épuration :

20160906_162340

La balade n’ayant durée que 20 minutes, nous avons encore dû prendre le mauvais chemin… Nous revenons sur nos pas et prenons un autre sentier se trouvant juste après la station d’épuration. Cette fois-ci c’est la bonne ! Nous marchons sur un grand chemin en terre que les voitures peuvent emprunter également et après bien 2h de marche nous arrivons sur une plage qui n’est pas très exceptionnelle, limite moche après avoir vu celles des environs de Cairns. A ce moment-là, je sens également la déception de Mathieu & Gia. Toute cette marche pour ça ! Je regrette un peu notre choix… Bon, maintenant que nous sommes là, profitons d’une petite pause pour déjeuner, faire une sieste, profiter de la plage avant de repartir vers l’auberge.

20160906_115323

20160906_143439

20160906_144048

Je vous passe le retour de la randonnée sans grand intérêt à l’exception près que comme je l’avais prédit, Gia a des ampoules aux pieds et a de plus en plus de mal à marcher. Pendant les derniers kilomètres, elle est même contrainte de marcher pieds nus.

Enfin, nous sommes arrivés au X-base ! Je n’ai qu’une envie, prendre une bonne douche bien méritée après avoir transpiré toute la journée. Tout le monde en fait de même avant de partir au bar de l’auberge où nous prenons notre dîner. Durant le repas, les animateurs essaient de rameuter le plus de monde possible pour participer à un bingo… On ne peut pas dire que ce soit vraiment le style d’ambiance que j’aime. De plus, il faut payer pour pouvoir y jouer. Mathieu, Gia et moi préférons discuter mais cela s’avère difficile à cause du brouhaha des gens qui participent au bingo. Je soupçonne que le jeu soit truqué car comme par hasard, les gens travaillant au X-base sont les principaux gagnants du bingo, ce que je trouve assez anormal. Pendant la partie, l’animateur décide de faire une pause et d’entamer un mini concours de mangeur de hot-dogs.  3 personnes sont sélectionnées parmi le public et un des animateurs me choisit, voyant que je ne participe pas à leur jeu et ne suis pas du tout dans l’ambiance. D’après l’attitude des employés de l’hôtel, j’ai l’impression qu’ils veulent se foutre de ma gueule et ne me pensent pas capable de participer et gagner le concours. C’est bien mal me connaître… L’objectif est de manger le plus rapidement possible un hot-dog afin de gagner un bon de 20$ à utiliser au bar de l’auberge pour des boissons ou de la nourriture gratuites.

Encore une fois, le hasard fait que je concours contre 2 personnes travaillant au X-base, qui ont donc l’habitude d’y participer. A la grande surprise des employés, je remporte l’épreuve haut la main et ai droit à mon prix que je consomme sans plus attendre.

14247748_1351248291559587_2017274471_o

Après cela, exténués, Mathieu, Gia et moi partons nous coucher afin de pouvoir profiter pleinement de notre dernière journée sur Magnetic Island.

2 commentaires Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s