Josephine Falls

Comme vous le savez depuis que vous me suivez sur mon blog, la région de Cairns regorge de cascades. Il est donc impossible de partir de cette région sans en avoir visité au moins une. Je propose donc à Mathieu de nous rendre à Josephine Falls, une des dernières que je n’ai pas encore eu l’occasion de visiter. De plus, ayant de la place dans la voiture, nous avons l’idée de proposer à quelqu’un de venir avec nous. Cela nous permettra de rencontrer une nouvelle personne et également de partager les frais d’essence. Quant à notre invité, il pourra profiter d’une balade en dehors de la ville, impossible d’accès en transport en commun. La seule manière d’aller à Josephine Falls sans voiture est de partir avec un tour qui propose de visiter les principales cascades des environs en une journée. Pour cela, il faut débourser un peu plus de 100$, un coût non négligeable surtout lorsque l’on est Backpacker. Ayant calculé le partage des frais d’essence, la personne aura à débourser 6$ pour avoir l’honneur de venir avec nous ! Vous l’aurez compris cette proposition est une offre gagnant-gagnant pour chacune des parties.

La veille de notre visite, je propose sur la page Facebook – Les Français à Cairns – un lift (nom que l’on donne au fait d’offrir à une personne un trajet en voiture) en direction de Josephine Falls. Quelques minutes plus tard, je reçois un message d’une Française de Metz, Pauline qui aimerait bien se joindre à nous et tout naturellement j’accepte avec plaisir. Nous prenons alors RDV devant notre backpack à 13h le lendemain.

Pauline arrive parfaitement à l’heure et nous pouvons partir dès son arrivée. Nous en avons environ pour 1h de route et cette fois-ci nous allons avoir de la musique ! Oui le matin même, je me suis rendu dans un magasin pour acheter un speaker qui était en solde. Je connecte mon Ipod au speaker en mode Bluetooth et c’est parti ! Durant le trajet, nous discutons avec Pauline pour la connaître un peu mieux. Comme d’habitude, nous posons des questions banales lorsque l’on rencontre une nouvelle personne : d’où viens-tu ? Quel âge as-tu ? Qu’est-ce que tu faisais en France ? Depuis quand es-tu en Australie ? Pourquoi es-tu venue ici ?….

Pauline a environ notre âge. Son objectif est de voyager, avoir une expérience inoubliable de Backpacker. Elle ne sait pas encore trop ce qu’elle veut faire et où elle veut aller après Cairns. Du coup, elle est depuis un moment ici, réfléchissant un peu à la suite des événements. Cette conversation dure jusqu’à notre destination. Avec la musique et notre discussion nous n’avons vraiment pas vu le temps passé. Nous descendons sans plus attendre du véhicule, prenons nos affaires et partons sur un petit chemin entouré d’arbres.

20160901_143057_resized

Après 5 minutes de marche, nous arrivons devant les cascades et comme d’habitude, le paysage est magnifique ! Devant nous, l’eau s’écoule en abondance sur un rocher poli et sûrement glissant où nous voyons des gens l’utiliser comme s’il s’agissait d’un toboggan. A cette vue, je me rends compte que je préfère les cascades aux plages. Je ne me lasse pas de partir à la découverte des waterfalls, situées parfois au milieu de nulle part, dont le paysage est sans cesse différent. A chaque fois, c’est un émerveillement pour les yeux. Les plages sont très jolies aussi mais après en avoir vu des dizaines autour de Cairns, celles-ci se ressemblent les unes aux autres. Le charme de la découverte de ces longues étendues de sable avec la forêt tropicale en arrière-plan s’est un peu atténué au fil des visites.

20160901_144554_resized

20160901_160335_resized

20160901_160156_resized

Après avoir posé nos affaires sur une grosse pierre, nous partons nous baigner et rejoindre la cascade pour nous aussi profiter de ce toboggan naturel. A cet instant, Mathieu se rend compte qu’il a oublié son maillot de bain et pars donc à l’assaut de Josephine Falls en boxer… Comment peut-on oublier son short de bain, c’est la 1ère chose à avoir lorsque l’on part à la plage ou dans les cascades. Bref, je trempe un orteil dans l’eau qui est glacée !!! Le seul inconvénient des waterfalls, c’est la température de l’eau, beaucoup plus froide qu’à la plage. Mais bon, ce n’est pas ça qui m’empêche de rentrer malgré la chair de poule qui se propage tout le long de mon corps…

Arrivés au rocher, nous essayons de grimper mais comme je m’en doutais la pierre est très glissante. Je m’agrippe à une fissure et me hisse à la force de mes bras pour atteindre la partie qui n’a pas été polie par l’eau au fil des années. Derrière moi, je vois Pauline & Mathieu galérer et glisser dans l’eau à chaque tentative. Je décide de les aider et les tire tels des sacs de patates afin qu’ils arrivent à grimper assez haut pour qu’ils puissent terminer l’ascension par eux-mêmes. En haut, nous patientons que les personnes devant descendent la cascade pour pouvoir nous aussi nous élancer. A notre tour, nous nous mettons tous en position et partons en même temps. La descente est beaucoup plus rapide que l’ascension et nous voilà déjà en bas, emportés par le courant qui nous éloigne de la cascade. Je décide de refaire plusieurs tours de toboggan mais cette fois-ci seul car Pauline & Mathieu m’ont abandonné dès notre 1ère descente.

Au bout d’un moment, je reviens me poser sur le rocher et sécher un peu sous l’ombre des arbres qui cachent malheureusement le soleil. Une fois secs et après avoir suffisamment contemplés les cascades, nous reprenons le sentier emprunté à l’aller. Nous allons plus en amont de la cascade où un point d’observation assez dégagé permet de voir l’autre partie, interdite à la baignade. Afin d’immortaliser ce moment, nous en profitons pour prendre des photos et repartons en direction de la voiture car c’est déjà la fin de l’après-midi.

20160901_160702_resized

20160901_161019_resized

20160901_161228_resized

En revenant au parking, nous apercevons un autre chemin qui est un sentier de randonnée. A la différence de Cape Tribulation, nous préférons nous abstenir car nous ne sommes pas équipés pour une marche. De plus, il est indiqué que cette randonnée dure plusieurs heures. Il n’est donc pas recommandé de l’emprunter en fin de journée sous risque de se retrouver au milieu de la forêt dans le noir absolu devant attendre que des secours viennent. Ce qui n’est pas prêt d’arriver car personne n’est au courant que nous sommes ici et aucun téléphone ne capte donc impossible d’appeler qui que ce soit…

Nous prenons la décision de repartir sur Cairns, heureux de cette visite malgré le fait de ne pas avoir pu tout voir. Encore une nouvelle découverte et une nouvelle rencontre dont Mathieu & moi sommes ravis. Pauline est vraiment une personne super cool avec qui l’on peut discuter et un peu plus mature que les nombreux backpackers de 18 ans que j’ai pu rencontrer auparavant, manquant un peu de discernement de temps en temps. Nous lui proposons de se revoir et la tiendrons au courant de nos prochaines visites dans le coin car une chose est sûre, nos aventures ici sont loin d’être terminées et cette rencontre avec Pauline vaut le coup d’être plus développée !

3 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Mireille ferrie dit :

    Genial c bien que tu reprennes tes recits gros gros bisous

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s