De retour sur Cairns

Le moment des retrouvailles est enfin arrivé, me voilà de nouveau à Cairns !! A peine arrivés, Mathieu et moi nous mettons à la recherche de notre backpack, le Northern Greenhouse, situé en centre-ville. Etant d’un naturel aventureux, j’ai préféré trouver un nouvel hôtel que celui où j’avais dormi plusieurs mois de cela avec Nina & Fabiola. Je ne l’ai pas non plus choisi par hasard. Après avoir regardé les avis sur Trip Advisor, le Northern Greenhouse était l’hôtel correspondant le plus à nos attentes : propreté, confort, Wifi gratuit & un parking pour garer ma voiture, petit point non négligeable depuis que j’ai récupéré Furiosa.

Avec le GPS, nous trouvons assez facilement l’hôtel. Une fois le check-in terminé, je récupère la carte d’accès pour le parking. Ni une ni deux, je m’empresse de trouver une place car à priori la règle ici est « 1er arrivé, 1er servi ». On ne peut pas dire qu’il y ait énormément de places et ces dernières sont assez étroites. Pour couronner le tout de grands piliers en béton sont placés à différents endroits. A cet instant, des gouttes de sueur commencent à couler le long de mon front. Si je manœuvre mal avec ma grosse Furiosa, je me prends soit une autre voiture, soit un pilier, soit les poubelles placées juste en face de certaines places de parking. Je commence à m’imaginer coincé entre un van et un poteau devant faire le choix de bousiller le côté droit ou gauche de ma voiture avec tout autour un groupe de spectateurs, curieux de savoir comment cette histoire va se terminer. Non, Non, Non ! Je chasse ces pensées négatives de mon esprit et pars me garer. Magie, je ne réalise que 2 ou 3 manœuvres avant de rentrer plus ou moins bien dans ma place.

cairns-backpackers-hostel-1260x700

Dès lors, nous sortons les valises de la voiture et partons chacun dans notre chambre pour prendre un lit, une douche, nous reposer un peu avant d’aller en centre-ville. Ce soir nous avons décidé de fêter la fin de nos 88 jours et la possibilité d’obtenir notre 2nde année, le St Graal tant convoité.

Nous commençons la soirée par boire 2 bouteilles de vin sur la terrasse du backpack et je sens déjà que l’alcool fait son effet. Je ne sais pas pourquoi mais à mon avis, demain je vais regretter ce que je suis sur le point de réaliser. En déambulant dans les rues de Cairns, nous tombons sur un groupe d’Espagnols vivant ici qui nous invitent à leur table sur la terrasse d’un restaurant Asiatique. Je pense que certains d’entre eux doivent avoir un taux d’alcoolémie proche de l’Ohio… Après avoir passé 1 ou 2h avec eux à rigoler et discuter de n’importe quoi, nous nous séparons. Ces derniers souhaitent aller dans je ne sais quel bar alors que pour ma part, la soirée va se terminer. Au moment de partir, Mathieu remarque qu’il y a encore une quantité énorme de nourriture laissé à l’abandon. Nous demandons alors à la serveuse de nous faire des doggy bags et repartons au backpack avec plusieurs tupperwares bien remplis. Je n’en reviens pas moi-même, je suis en train de récupérer la nourriture laissée par de parfaits inconnus. Maintenant que je suis un backpacker, je suis à l’affût de tout ce qui peut être gratuit et utile. Du coup, je n’ai aucune honte à me balader avec ces doggy bags. De toute façon, si nous ne les avions pas pris, le restaurant aurait jeté la nourriture à la poubelle, cela aurait alors été du gâchis.

Il doit être environ 1h du matin lorsque nous revenons à l’hôtel. Nous nous posons une nouvelle fois sur la terrasse et mangeons chacun, un des plats récupérés au restaurant. Après une discussion de personnes un peu pompettes, donc totalement inintéressantes, nous partons nous coucher. Comme je l’avais prédit, le lendemain matin est une horreur. Je me lève avec une migraine infernale, les yeux rouges, la nausée, le teint blafard… Non je ne suis pas enceinte mais je pense plutôt avoir un peu trop profité de la soirée d’hier. A ce moment-là, je me promets une chose, ne plus jamais réitérer ça ! Je retrouve Mathieu au petit-déjeuner. Il semble plutôt en bonne forme alors que pour ma part je me traine tel un zombie dans The Walking Dead…

Ne pouvant pas conduire, je propose à Mathieu de rester sur Cairns aujourd’hui. Ce sera l’occasion de lui faire découvrir la ville et d’aller voire les agences de voyage afin de préparer notre road trip. Du coup, nous partons tout doucement vers l’esplanade et le lagoon où un sentiment de nostalgie m’envahie. Je ne peux m’empêcher de me remémorer certains moments : la 1ère fois que je me suis posé ici avec Nina & Fabiola, les barbecues avec tous les gens que j’ai rencontrés à Mareeba… Que de bons moments qui commencent à devenir de lointains souvenirs après ma vie sur King Island.

20160829_092503_resized

Après s’être posé quelques instants sur un banc, nous repartons en centre-ville pour nous rendre au mall et faire quelques courses. Dans le centre commercial, j’en profite pour acheter un nouveau sac à dos ainsi que de nouvelles chaussures. J’ai envie de me faire plaisir et de jeter mes vieilles affaires qui méritent d’aller à la poubelle. Je trouve mon bonheur et profite en plus des soldes du moment. Durant nos emplettes, nous reparlons d’une discussion que l’on avait eue quelques semaines auparavant lorsque nous étions toujours en train de travailler pour nos 88 jours. Nous avions alors fait un pari : si nous finissions nos jours de ferme/d’usine, nous devions faire quelque chose de fou, que nous n’aurions jamais eu l’audace de faire en France. Mathieu avait décidé de se faire un piercing à l’oreille (un peu facile) quant à moi j’ai promis de changer de couleur de cheveux et devenir blond. Du coup, juste avant de quitter l’île, j’avais pris RDV avec l’un des meilleurs salons de coiffure de Cairns. Je suis fou mais pas au point de faire cela chez le coiffeur low cost qui passe plus son temps à faire des boules à zéro que des vraies coupes. Lorsque nous reparlons de tout ça, je me rends compte que ce grand changement est prévu pour demain matin !!! A partir de cet instant, je passe le reste de ma journée à appréhender ce RDV et m’imagine ressortir du coiffeur avec des cheveux verts pomme.

J’essaie d’arrêter d’avoir des pensées négatives et me focalise plutôt sur l’organisation de notre road trip. Je propose à Mathieu de nous rendre à l’agence de voyage, Happy Travel, avec laquelle j’avais réservé la journée à la grande barrière de corail avec Nina. Nous sommes accueillis par une jeune Anglaise qui après nous avoir écouté, nous propose un planning sur un peu plus de 3 semaines :

  1. Passer 1 semaine sur Cairns et visiter les alentours par nous-même. Seule activité que nous réservons avec elle : une croisière d’1 jour sur la grande barrière de corail,
  2. Magnetic Island & Townsville : 3 jours / 2 nuits sur une île que nous n’avions pas prévu de visiter au départ. Cependant, elle nous offre quasiment ce voyage au vu du packaging que nous sommes sur le point d’acheter. Environ 20$ chacun pour cette halte, nous ne pouvons pas refuser !
  3. Airlie Beach & les Whitsundays : 3 jours / 2 nuits dans un resort situé dans l’archipel des Whitsundays.
  4. Rainbow Beach & Fraser Island : 2 nuits dans un backpack de Rainbow Beach + 3 jours / 2 nuits sur Fraser Island.
  5. Après tout cela, elle nous suggère de visiter le reste par nous-même à savoir : Noosa, Brisbane, Gold Coast & Surfer Paradise pour finir à Byron Bay.

Nous attendons avec impatience le coût de tout cela et avons une très belle surprise : 1 100$ après une réduction de 400$ ! Pour tout ce que nous faisons, c’est plutôt bon marché, d’autant plus que nous avons à chaque fois choisi les offres les plus complètes et donc les plus chères. La partie « administrative » de notre road trip étant terminée, nous allons pouvoir profiter pleinement de chaque instant, sans trop se soucier de trouver des logements et des prestataires pour les activités que nous voulons réaliser.

Après une nuit plutôt calme au backpack, l’heure fatidique du coiffeur est arrivée. Je m’y rends tel un prisonnier rentrant dans sa cellule. Heureusement, mon bourreau est une gentille fille de 24 ans qui est surexcitée à l’idée de faire une couleur sur une personne n’en ayant jamais faite. Elle m’explique de A à Z la procédure qu’elle va réaliser. Elle a l’air très sure d’elle ce qui a tendance à faire baisser la pression ayant atteint son paroxysme à mon entrée dans le salon. Étonnamment, les 3 heures suivantes se passent très bien et je trouve le résultat plutôt réussi. Ce n’est pas un blond cendré mais plutôt un blond vénitien. Je n’ai pas osé le platine car je crois que le choc aurait été trop intense…

20160830_121152_resized

20160831_192737_resized

Je reviens au backpack avec ma nouvelle couleur ce qui ne choque pas Mathieu, m’avouant qu’il s’attendait à ce résultat. Ce dernier me montre son piercing et nous commençons alors à rire. Qui aurait cru qu’un jour nous ferions cela, pas moi en tout cas. Je pense que nous avions besoin de ce petit acte de folie et de rébellion après des mois à trimer comme des dingues dans des boulots horribles. Ce vent de fraîcheur marque le début d’un road trip qui s’annonce complètement fou et insouciant !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s