Granite Gorge Park

Au fil des semaines, je sens que mon mental commence à vaciller… Je suis fatigué de vivre & dormir dans un camping où l’on n’a aucune intimité et où l’on se sent sale du matin au soir même en prenant des douches.

Par ailleurs, le travail à l’usine est vraiment pesant. Je sens de plus en plus la différence de traitement entre les backpackers & les Australiens. Nous, backpackers, n’avons pas le droit à l’erreur et devons travailler dure pour ne pas avoir le supervisor sur le dos. A côté de cela, beaucoup d’Australiens se la coulent douce :

  • Discussions en plein travail pendant plusieurs minutes,
  • Arrêt régulier de la machine, jugeant le rythme de travail trop fatiguant…

Je dois l’avouer, ils sont très forts pour faire croire qu’ils travaillent ! Je déteste bosser avec eux. Malheureusement, ces derniers temps, le supervisor me demande de travailler sur 2 machines en même temps avec sur chacune d’entre elle un Australien paresseux. Bizarrement, ce sont toujours les backpackers à qui l’on demande cela. Aucun Australien ne travaille sur 2 machines différentes à la fois car le supervisor sait que soit ils ne réussiront pas à tenir, soit ils refuseront le travail.

Ah oui et dernier point, lorsque l’activité est ralentie, ce sont toujours les backpackers qui sont renvoyés à la maison les 1ers. L’usine préfère garder des Australiens qui ne foutent rien plutôt que des gens qui bossent vraiment. Par contre, le supervisor nous félicite de temps en temps pour notre énergie, notre implication et notre rapidité de travail. Mais vous savez quoi, je m’en fous pas mal de ses compliments lorsqu’à côté de cela ils privilégient les glandeurs.

Heureusement, nous nous soutenons tous entre backpackers. De plus, Nina est toujours là pour me remonter le moral, me rappelant sans cesse mon objectif d’avoir ma 2nde année en Australie. Puis, quand c’est elle qui ne va pas bien, nous inversons les rôles, c’est à moi de lui redonner de la force pour ne pas abandonner. Avec tout cela, nos émotions jouent les montagnes russes et nous passons des larmes aux rires en quelques instants plusieurs fois par jour.

Du coup, place au week-end et à toutes les joies qui vont avec. Cette fois-ci, je propose d’aller visiter Granite Gorge Park, un parc naturel à juste 20 minutes en voiture du camping. Les avis sur Trip Advisor sont unanimes, c’est un lieu à visiter si l’on se trouve près de Mareeba. Les paysages sont très sympas et ce parc est habité par de nombreux wallabies qui n’ont pas peur de se mêler aux humains.

Nina, Guillaume, Adrien, Lise & Sophia (une Argentine arrivée au camping avec Lise) sont partants. 2 autres personnes souhaitent venir avec nous, Quentin et Kim, une Québécoise. Mais voilà ces derniers essaient de nous faire changer nos plans et préfèreraient aller à Emerald Creek. Des négociations commencent mais je reste sur mes positions. Je vais à Granite Gorge Park avec MA voiture, ceux que ça intéresse viennent & les autres débrouillez-vous. Nina, Sophia, Lise, Adrien & Guillaume étant de mon côté, nous prenons la direction de Granite Gorge Park après plus d’1h de retard sur le départ initial ce qui me met de très mauvaise humeur. L’excursion commence bien.

20160410_153549_resized_1

Comme pour Emerald Creek, les derniers kilomètres se font sur un chemin en terre caillouteux qui mène à un camping, installé juste devant le parc. Sans plus attendre, nous prenons le sentier qui mène aux gorges où l’on pourra profiter du soleil et se baigner. A peine 2 minutes que nous sommes arrivés et nous voilà entourés par des petits wallabies qui nous distraient un peu mais nous préférons continuer notre chemin pour pouvoir se baigner.

20160410_175149_resized_1

Au bout d’un moment le chemin se sépare en 2 :

  • Le 1er est un sentier, très facile, pour les marcheurs du dimanche,
  • Le 2ème est un chemin, plus compliqué et plus sportif où il faut escalader de temps à autre des rochers.

20160410_153752_resized_1

20160410_154306_resized

Je prends direct le chemin le plus dure et une nouvelle fois Kim & Quentin insistent pour prendre la voie la plus facile. Ne trouvant pas de terrain d’entente, nous nous séparons, Kim & Quentin d’un côté puis tous les autres avec moi.  C’était bien la peine de partir tous ensemble pour partir chacun de son côté seulement 10 minutes après  notre arrivée. Je suis au bord de l’explosion mais me contiens pour ne pas leur dire ce que je pense de leur attitude. Nina & Sophia, me voyant devenir rouge, me rappellent que nous sommes ici pour passer un bon moment. Ce n’est pas la peine de s’énerver pour si peu.

Puis, quelques instants plus tard, nous entendons des voix nous demander de les attendre. Il s’agit bien entendu de Kim & Quentin qui ont dû rebrousser chemin car le sentier « débutant » amène seulement au parking où nous avons garé la voiture… Je préfère ne pas relever mais intérieurement j’exulte de joie, il valait mieux me suivre dès le départ.

Au fur et à mesure de la marche, le chemin devient de plus en plus compliqué voire dangereux. A certains endroits, nous devons longer des rochers à pic où au 1er faux pas, nous risquons de dégringoler et tomber tête la 1ère sur d’autres rochers. Je l’ai appris plus tard, plusieurs personnes sont décédées dans ce parc après avoir fait une chute sur l’une des nombreuses falaises.

20160410_172613_resized_1

20160410_160255_resized_1

20160410_155455_resized_1

Rassurez-vous, nous arrivons tous sains et saufs à un point d’eau encerclé par des rochers et falaises qui sera parfait pour passer le reste de l’après-midi à profiter du soleil. L’eau n’est pas très claire mais Adrien, Guillaume et moi partons quand même nous baigner.

20160410_160317_resized_1

20160410_160523_resized_1

Niveau baignade j’ai connu mieux, mes jambes n’arrêtent pas de cogner des rochers, ce qui est plutôt douloureux. Guillaume abandonne très rapidement et préfère retourner bronzer avec les autres. Adrien et moi, partons plus loin où derrière de gros rochers se trouvent un autre point d’eau avec une petite plage. Nous essayons de l’atteindre mais ce n’est pas très pratique et je sens que quelque chose m’a mordu le pied dans l’eau, ce qui ne me rassure pas beaucoup. Au bout d’un moment, nous décidons de faire demi-tour et rejoindre les autres. Bien entendu, au lieu d’y retourner en nageant, nous préférons passer par les côtés ce qui nous amène à escalader la roche qui devient assez glissante lorsque l’on est mouillé. Encore une fois, nous arrivons à bon port, juste à temps pour lever le camp et rentrer au camping, l’après-midi étant déjà finie.

Le chemin du retour se fait sans encombre. Nous revenons à l’endroit où nous avions rencontré les wallabies et cette fois-ci nous restons bien 20 minutes avec eux. Au départ craintifs, les wallabies s’approchent doucement vers nous surtout lorsqu’ils voient que nous tenons des bananes à la main. Un, plus téméraire que les autres, reste un long moment à mes côtés. Il se laisse caresser et être pris en photo à condition bien entendu d’une compensation alimentaire.

20160410_173259_resized_1

20160410_173924_resized_1

20160410_174139_resized_1

20160410_174307_resized

Nous en profitons aussi pour contempler le coucher de soleil sur le parc avant de retourner à la voiture et de voir un dindon et des poules se balader près de nos voitures, ce à quoi nous ne nous attendions pas. En revenant au parking, nous lisons une pancarte où il est demandé à tous les visiteurs de se rendre à l’accueil du camping afin de payer l’accès au parc. A ce moment-là, nous comprenons qu’à la base ce n’était pas une activité gratuite et que nous avons fraudé sans le savoir. Je ne suis pas très fier de moi mais pour ma défense, la pancarte est à peine visible et personne ne nous a arrêtés pour nous demander de payer. Maintenant, il est bien trop tard pour réparer cette erreur, l’accueil étant fermé.

Cette journée nous a permis de découvrir encore un autre lieu fort sympathique dont le Queensland regorge. Voilà encore, un autre super week-end qui s’achève.

Un commentaire Ajouter un commentaire

  1. Mireille ferrie dit :

    Fais attention à toi qu même je te fais de gros bisous

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s