Palm Cove

Les semaines se suivent et se ressemblent… Du Lundi au Vendredi, je répète toujours la même routine qui je l’avoue est très ennuyeuse et loin de l’aventure en Australie telle que je l’avais imaginé en France. Mais cette situation n’est que temporaire et travailler dans cette usine me permettra d’avoir ma 2nde année pour avoir le temps de découvrir toutes les facettes de cet immense pays. Mis à part la souffrance mentale de répéter les mêmes gestes toute la journée, je dois également faire face aux manques de savoir-vivre de certains de mes collègues de travail Australiens notamment lors des « Smoko » (pause en langage Aussie).

Lors du 1er Smoko à 8h30, une petite camionnette débarque à l’entrée de l’usine pour vendre aux ouvriers sandwichs, boissons, gâteaux… Une fois leur petit-déjeuner acheté, mes collègues reviennent dans la « salle de repos » (l’entrée du hangar aménagée avec une table, des chaises et des casiers). J’ai donc la chance de partager avec eux les odeurs émanant de leur repas et les bonnes habitudes alimentaires des Australiens. Au menu du jour, nous avons le choix entre :

  • Meat Pie (tourte à la viande) bien graisseuse dont le jus coule sur la table à chaque bouchée
  • Sausage roll (roulet à la saucisse) tout ramolli et graisseux à souhait également

Bien sûr, ils rajoutent leur touche personnelle en agrémentant ces plats d’une sauce à la tomate qui ressemble au ketchup. Enfin agrémenter est un mot assez faible vu la tonne de sauce qu’ils mettent sur leur collation.

Nous sublimons tout ça par les « bonnes manières » de base à table : manger la bouche ouverte, ne pas s’essuyer afin d’avoir de la sauce autour de la bouche et des bouts de viande dans la barbe. Pour combler le tout, nous avons droit, toutes les 2 bouchées, à un concert de rot dont la sonorité fait certaines fois trembler les murs.

C’est très ennuyant au début mais au fil des jours, votre cerveau fait abstraction de tout ça et préfère s’évader en s’imaginant au bord de la mer à écouter le bruit des vagues, respirer le bon air marin et ressentir la chaleur du soleil sur sa peau… Avant de revenir à la réalité, coincé dans un hangar, entouré de boîtes en carton, accompagné de l’air « mélodieux » des machines.

Il est donc important de prévoir quelque chose tous les week-ends pour sortir de l’ambiance pesante de Mareeba. Après Eacham Lake, Adrien nous propose d’aller à Palm Cove passer l’après-midi tous ensemble avec Guillaume, Nina, Chiaki et évidemment moi. Palm Cove est une petite station balnéaire à environ 1h20 de Mareeba. Comme je l’ai dit dans mes précédents articles, dans le Queensland, si tu n’as pas de voiture, tu es mort ! Sur tous les membres de notre petit groupe, je suis le seul à en avoir une qui marche. La voiture d’Adrien est en réparation chez un garagiste. De plus, je suis le seul capable de conduire :

  • Le permis d’Adrien a été suspendu pour plusieurs mois suite à un excès de vitesse
  • Guillaume n’a pas de permis de conduire
  • Nina ne se sent pas de conduire depuis notre panne en rase campagne
  • Et Chiaki… Comment dire, je n’ai pas tellement confiance en elle et d’ailleurs elle non plus ne se fait pas trop confiance pour conduire

Je suis bon pour prendre le volant à chacune de nos excursions mais ça ne me gêne pas plus que cela.

La route pour se rendre à Palm Cove est plutôt « mauvaise ». Après des kilomètres de ligne droite, nous descendons une montagne où la route est extrêmement sinueuse à tel point que certains des passagers sont malades. Je ressens bien le malaise : les discussions s’arrêtent, toutes les fenêtres sont ouvertes et leurs yeux sont à moitié fermés pour éviter de trop ressentir les virages. Il faut bien une bonne demi-heure pour arriver en bas de la montagne et finir la route par d’énormes ronds-points avant d’arriver à destination.

La ville est super mignonne ! L’allée centrale, composée avant tout de petits restaurants, longe la plage avec au bout un ponton où s’installent les pêcheurs attendant qu’un poisson ne morde à l’hameçon. Un point positif, les parkings sont totalement gratuits et l’on arrive toujours à trouver une place ! D’ailleurs, j’en trouve une juste devant la zone de baignade surveillée. Nous sortons tous de la voiture et partons directement nous installer dans le petit carré de plage sécurisé et sous surveillance des lifeguards. Et oui, toujours le même problème, la baignade est interdite à cause des méduses et des crocodiles qui se baladent sur la côte Nord du Queensland. Du coup, tout le monde s’entasse là alors que la plage s’étend sur des kilomètres. Après avoir posé nos serviettes pour ceux qui ne l’ont pas oublié et s’être enduits de crème solaire, nous partons à l’eau et y rentrons très facilement. L’eau est à température ambiante, cela change de la fraîcheur des plages de Sydney !

20160327_174908_resized

20160327_175319_resized

20160327_160432_resized

Sachant que Chiaki n’est pas très à l’aise dans l’eau, surtout lorsque celle-ci est trouble, je ne peux m’empêcher de l’effrayer un petit peu… Je plonge sous l’eau et lui attrape les jambes comme si elle était happée par un crocodile ahahah Je sais c’est un peu méchant mais c’est plus fort que moi ! Après que son cœur ait failli lâcher, Chiaki ne peut s’empêcher de rire mais préfère quand même se rapprocher du bord. En voyant ça, Adrien essaie la même chose sur moi sauf que ça ne marche pas. A l’inverse de Chiaki, je suis à l’aise dans l’eau et n’ai pas peur lorsque quelque chose ou quelqu’un effleure mes jambes. Il décide alors de changer de stratégie : à défaut de me faire peur, il décide de me couler et cette fois-ci, il arrive à atteindre son objectif.

Après ces petites chamailleries, nous revenons sur le sable et en profitons pour prendre des photos postées instantanément sur Instagram & Facebook puis nous allonger pour bronzer un peu.

20160327_165806_resized

20160327_164355_resized

Lorsque les derniers rayons de soleil disparaissent, nous partons, direction Mareeba où une nouvelle semaine de travail nous attend. Bien entendu, elle sera identique à celle qui vient de se finir à l’exception près du week-end où une nouvelle aventure nous attend !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s