Cairns

Après un séjour à Melbourne en demi-teinte, me voilà arrivé à l’aéroport à 5h du matin, attendant impatiemment mon vol pour Cairns. Cairns, situé au Nord de l’Australie, sur la côte Est, est une des principales villes de la région immense du Queensland. Selon les amis de Fabiola, les alentours de Cairns sont réputés pour trouver facilement un travail en ferme, bien payé, sans être exploité ni arnaqué par des fermiers peu scrupuleux qui trouvent dans les backpackers de la main d’œuvre pas chère (voire gratuite) et naïve du temps qu’on leur fait miroiter le St Graal : la validation des 88 jours de ferme.

Je vois déjà arriver votre question : Pourquoi vouloir faire 88 jours de travail dans une ferme ? Si vous me connaissez bien, je n’ai pas du tout le profil pour les travaux manuels, qui plus est, dans le milieu agricole. Ce n’est pas donc par gaieté de cœur, ni par curiosité du travail en ferme que je me trouve à Cairns pour rechercher ce genre de boulot. La seule raison est qu’un backpacker a le droit de renouveler son Working Holidays Visa à la condition de faire durant 88 jours un job dans des régions et secteurs d’activité spécifiques.  Généralement, les boulots éligibles à l’obtention de la 2nde année sont ceux que les Australiens rechignent à faire comme le travail en ferme, ou encore dans les mines, les abattoirs ou certains jobs en horticulture. Quant aux régions, ce sont plutôt des endroits peu habités voire déserts où la main d’œuvre est difficile à trouver même si maintenant avec les backpackers arrivant en masse, ce n’est plus tellement le cas. Donc vous l’aurez compris, mon poste de vendeur chez Mulberry à Sydney ne rentre pas du tout dans la liste 😦

Après ces quelques lignes d’explication, nécessaires pour comprendre ma motivation, nous pouvons reprendre notre récit. Juste avant d’embarquer, je reçois un message de Fabiola m’informant que son avion Sydney/Cairns va bientôt décoller et qu’elle est très excitée à l’idée de me revoir et partager une nouvelle expérience tous les 2 ! Dans son message, je comprends quand même qu’elle essaie de savoir si je me suis bien réveillé et n’ai pas raté mon vol Melbourne/Cairns. Du coup, je lui réponds pour la rassurer. Dans environ 2h, nous nous retrouverons directement à l’aéroport, nos vols n’ayant que 30 minutes de décalage.

Je vous passe mon voyage qui n’est pas des plus passionnants, pour arriver directement à l’arrivée à l’aéroport de Cairns. En attendant mes valises, j’entends derrière moi une voix, chaleureuse et survoltée, qui m’est familière. Il s’agit bien sûr de Fabiola qui a déjà récupéré sa valise, minuscule comparée à la mienne… On se prend dans les bras comme d’habitude et une fois ma valise arrivée, nous sortons de l’aéroport pour prendre un taxi et déposer nos affaires à l’auberge de jeunesse où nous avons réservé 3 nuits.

A la sortie de l’aéroport, la chaleur et l’humidité tombe sur mes épaules comme une chape de plomb ! J’enlève sans plus attendre mon pull que je supportais très bien à Melbourne et dans l’avion. Je n’ai qu’une envie, arriver sans plus attendre à l’auberge pour retirer jean, t-shirt, baskets et enfiler une tenue plus adéquate, débardeur, short et tongs.

Heureusement, le taxi est climatisé ! Quelques minutes de trajets suffisent pour arriver à notre hôtel, le Globtrotters International backpackers. A la réception, nous faisons tranquillement notre check-in et demandons où est la plage la plus proche pour se rafraîchir un peu. La fille à l’accueil nous répond qu’elle est juste derrière nous mais qu’il est impossible de s’y baigner à cause des méduses au venin mortel et des crocodiles. Par contre, à environ 5 minutes de marche vers le centre-ville, nous pouvons nous baigner au Lagoon, une plage artificielle, permettant aux habitants et touristes de mieux supporter ce climat tropical.

Le temps que notre chambre soit prête à 14h, nous prenons sans plus attendre maillot et serviette et partons vers le Lagoon. Juste avant de sortir de l’auberge, nous appelons Nina qui est arrivée la veille et dois être à quelques mètres de nous dans sa chambre. Nous tombons sur sa messagerie, elle doit encore dormir. Du coup, nous lui laissons un message vocal pour lui dire de nous retrouver au Lagoon.

Notre petite promenade fortement sympathique, malgré une chaleur assommante. Nous longeons la plage, effectivement interdite à la baignade d’après les nombreux panneaux de mise en garde et arrivons au Lagoon, plutôt agréable pour passer une après-midi entre amis.

20160313_112616_resized

20160313_113338_resized

20160313_112623_resized

La « plage » est entourée par un espace vert avec comme de partout en Australie, des barbecues mis gratuitement à la disposition des gens. Comme sur une plage normale, nous trouvons une étendue de sable ainsi que des lifeguards servant plus de déco. Je ne pense pas qu’il y ait beaucoup de noyade dans une piscine d’eau douce où les gens ont pied. A peine avoir étendue notre serviette sur l’herbe, je reçois un appel de Nina qui vient de se réveiller. Le temps d’enfiler un maillot, elle sera au Lagoon d’ici 20 minutes.

20160313_114119_resized

20160314_161057_resized

Effectivement, je la vois arriver et lui fais de grands signes pour lui indiquer notre position. Les retrouvailles sont une nouvelle fois chaleureuses et l’aventure va enfin commencer. Après des semaines de préparation, d’organisation, nous allons concrétiser notre projet qui commencera le lendemain car aujourd’hui c’est repos et découverte de la ville de Cairns, qui est une grande station balnéaire pas désagréable du tout dont on a quand même fait rapidement le tour. Ce n’est pas immense comme Sydney ou Melbourne, il n’y a pas grand-chose à faire à part se dorer la pilule au Lagoon mais étrangement, nous nous sentons très zen, détendus et contents d’être ici comme si nous étions en vacances.

En fin d’après-midi, nous revenons à l’auberge pour nous installer, Fabiola et moi. Premier couac, les lits que nous avions réservés sont déjà pris. La backpacker qui travaille au Globetrotters hostel s’excuse et appelle son patron pour trouver une solution. Résultat, nous avons une chambre double au lieu d’une chambre de 6 personnes pour le même prix ! Du coup, nous sommes assez contents qu’il y ait eu un problème dans notre réservation. Nos valises déposées dans notre chambre climatisée avec de vrais lits, au matelas bien épais, nous visitons un peu l’auberge qui est la meilleure que j’ai faite depuis mon arrivée en Australie et la moins chère. Pour 22$ la nuit, nous avons une chambre très confortable, la wifi gratuite accessible de partout et une piscine pour se rafraîchir. Autre point positif, la propreté, tout est nickel du sol au plafond, dans toutes les pièces, cuisines, toilettes, salles de bain, salon… Dans les 3 cuisines disséminées un peu de partout, tous les ustensiles sont mis gratuitement à la disposition des backpackers ainsi que des frigos avec des compartiments personnels et sécurisés par un cadenas. Enfin, le petit-déjeuner est gratuit et tous les mercredis soirs, l’auberge organise un free barbecue pour tous les clients ! On ne pouvait pas rêver mieux comme entrée en matière.

20160313_182705_resized

20160313_182929_resized

20160313_182949_resized

20160313_182941_resized

20160313_183211_resized

Cette première journée s’achève et avant d’aller se coucher nous organisons le planning du lendemain qui sera centré principalement sur la recherche d’une voiture, indispensable pour aller dans les fermes et trouver du travail rapidement. Bien entendu, je pense qu’un tour par le Lagoon sera également prévu compte tenu de la chaleur et de l’humidité environnante.

20160314_151801_resized

Un commentaire sur “Cairns

  1. Je te suis pas à pas commeça j ai l impression de vivre cette aventure passionnante bien reçu ta carte merci et de gros gros bisous

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :