Florence à Sydney

Je pense qu’en approchant la trentaine, les gens commencent à réfléchir davantage sur leur vie & leur avenir. Est-ce que le quotidien que je mène me satisfait ou est-ce que je ressens un manque, un vide qu’il faut combler. Cette introspective, beaucoup de mes amis sur Paris et moi-même l’avons faite quasiment en même temps.

Certains ont décidé de vivre dans un autre pays tandis que d’autres souhaitent faire une parenthèse pour mieux se connaître et ainsi savoir ce qu’ils désirent dans leur vie privée & professionnelle. C’est pour cela que je suis en Australie, me libérer du train-train, connaître mes capacités & possibilités, avoir une vision différente de la vie par le biais des rencontres… Ceci est également le cas pour mon amie Florence qui a décidé de faire le tour du monde durant 1 an et visiter de nombreux pays avec des cultures différentes.

Après son parcours en Asie (Inde, Thaïlande, Cambodge, Vietnam, Philippines…), elle a décidé de s’arrêter 1 semaine à Sydney pour faire un petit coucou à mon ami Mathieu et moi. C’est amusant de pouvoir se retrouver tous les 3 à l’autre bout du monde, dans une vie différente de celle que nous avions à Paris.

N’étant pas sur Sydney le jour de son arrivée, c’est Mathieu qui l’a accueilli en Australie et va aussi l’héberger chez lui dans sa colocation au quartier de Newtown. Je l’aurais volontiers accueilli chez moi mais je vis dans une auberge de jeunesse 😦 Quelques heures après avoir atterri sur Sydney, Florence m’envoie un message sur Facebook pour aller boire un verre. Je lui propose de se retrouver le lendemain soir après ma journée de travail au quartier d’Oxford Street situé à quelques minutes de mon boulot et de trouver un bar sympa sur place. Le rendez-vous est pris avec également Mathieu et sa cousine Alicia.

Le soir suivant, j’arrive le 1er à Oxford Street mais ne les attends que quelques minutes seulement. Je les vois arriver avec une Florence quelque peu changée. Une peau bronzée, un teint hâlé, des cheveux un peu moins soignés que sur Paris, des vêtements à la cool et un grand sourire, elle a vraiment l’air épanoui. Nous nous embrassons chaleureusement car des mois se sont écoulés depuis notre dernière rencontre. Avant de l’assaillir de questions, nous cherchons et trouvons rapidement un bar où nous pouvons nous poser tranquillement.

20160210_202228_resized

20160210_202216_resized

20160210_202219_resized

Après avoir commandé un verre de vin blanc, nous commençons à nous raconter nos nouvelles vies. Même si je suis Florence sur sa page Facebook où elle poste régulièrement des photos de son voyage, je suis curieux de savoir comment se passe sa vie de baroudeuse. Elle m’explique qu’elle a eu l’occasion de rencontrer des personnes de tout horizon, faisant comme elle le tour du monde et de partager des moments avec les locaux. Elle a adoré l’Inde malgré la pauvreté et le fait d’avoir été malade toute une nuit (difficile dans ce pays de passer au travers d’une tourista). Puis elle me parle des Philippines, pays dont elle est tombée amoureuse : des paysages à couper le souffle, une faune et flore incroyables et surtout une population chaleureuse, très accueillante. A la vue des photos et de son récit, je commence à imaginer mon programme en Asie. Mon visa se terminant en Septembre, j’aimerais voyager 3 mois et faire les Philippines, l’Indonésie et la Thaïlande avant de rentrer en France pour passer les fêtes de fin d’année puis repartir en Australie pour ma 2nde année.

Après avoir fait le tour de ses aventures, c’est à elle de me poser des questions sur ma vie à Sydney, savoir ce que j’ai fait, ce que j’aime dans la ville, ce que j’aime moins, comment j’ai trouvé mon travail  et si ça se passe bien là-bas…

Le temps défile très vite et il est déjà temps de se dire aurevoir car je dois me lever tôt le lendemain pour aller bosser. Du coup, nous décidons de nous revoir avant son départ pour la Nouvelle Zélande en fin de semaine.

La veille de son vol au pays des kiwis, je rejoins Florence chez Mathieu et partons tous les 2 dans un parc vers Newtown pour de nouveau discuter et profiter du soleil. Nous parlons de ce que nous allons faire après nos aventures et pour le moment nous ne pouvons pas dire que cela soit clair encore. Une chose est sure, ce sera très difficile de rentrer sur Paris et de reprendre la vie que nous avons quitté l’année dernière. Nous avons vécu et allons vivre tellement de choses, que l’on ne peut pas voir la vie de la même manière après. Est-ce que l’on souhaite retourner sur Paris ou vivre dans une autre ville en France ou en Europe ? Avoir le même type de job ou changer radicalement ? Préférer un boulot moins bien payé que dans la capitale mais dans une ville plus agréable ? Toutes ces questions fusent dans nos têtes et pour le moment nous décidons de les laisser de côté. Notre expérience n’est pas encore finie et nous avons d’autres priorités plus urgentes à régler : pour Florence, où se loger et quoi faire dans chaque pays qu’elle visite et pour moi que faire après Sydney, où aller pour faire mes mois de ferme et ainsi avoir la possibilité de rester 1 année de plus.

En fin d’après-midi, nous rentrons chez Mathieu et allons dans la rue principale de Newtown pour trouver un restaurant où manger. Je leur propose d’aller dans celui que j’avais fait la 1ère fois que je suis venu ici (cf mon article sur Newtown). Les hamburgers étaient très sympa et l’ambiance également. Tout le monde est partant et nous descendons la rue jusqu’à arriver à l’entrée du bar/restaurant. Nous commandons un burger et trinquons à notre dernière soirée tous ensemble car je pense que nos prochaines retrouvailles seront dans un futur plutôt lointain. Chacun est en train d’avancer dans son projet de vie qui prend des tournures différentes :

  • Florence continue son périple de pays en pays jusqu’en Octobre,
  • Mathieu a décidé de partir de Sydney avec sa cousine dans quelques jours pour trouver une ferme où travailler dans la région du New South Wales,
  • Tandis que pour ma part, je dois prévoir mon départ en ferme avec Fabiola

 

20160213_202740_resized

20160213_202732_resized

20160213_205425_resized

C’est un peu triste de devoir se séparer de nouveau mais nous nous retrouverons en France ou je ne sais où dans le monde car nous ne savons pas ce que la vie nous réserve. Au fil des rencontres et des opportunités, notre vie change, nos projets sont bousculés et le programme que nous nous étions faits peu changer radicalement.

3 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Mireille Ferrie dit :

    Génial gros bisos

    J'aime

  2. Florence dit :

    Super cet article, je viens de le voir seulement maintenant car c etait dans mes spams. Gros bisous fab et a bientot j espere… Pour moi c est bientot la fin

    J'aime

    1. fabienchan13 dit :

      Merci, j’espère que ton retour se passera bien ! Bisous

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s