Morisset Park

Après plusieurs mois en Australie, j’ai eu l’occasion de découvrir des paysages et lieux très sympa que j’ai partagé avec vous sur ce blog. Par contre, je me rends compte que je n’ai pas encore vu un seul animal typiquement Australien… Je décide donc de partir à la recherche de kangourous ou koalas qui pourraient vivre en liberté autour de Sydney. Pour cela, rien de plus simple, il suffit de faire ses recherches sur Internet.

Pour les koalas, malheureusement, il n’y a pas beaucoup d’endroits proches de Sydney où l’on peut en observer en liberté. Voyons pour les kangourous et après 5 minutes à surfer de page web en page web, je tombe sur le blog d’une Française qui comme moi a raconté ses aventures en Australie (mais à quelques années d’intervalles). Sur un de ses articles, elle parle d’un endroit à environ 2h au Nord de Sydney où il est très facile de voir, d’approcher et même de donner à manger à des kangourous en liberté. L’endroit s’appelle Morisset Park et pour y aller, le trajet est assez simple. Il suffit de prendre un train qui va directement de Sydney jusqu’à la station Morisset puis un bus qui dépose à l’endroit exact où l’on peut rencontrer des kangourous.

Après ces recherches fructueuses, je propose à Clément de se joindre à moi. Rien qu’à l’idée de pouvoir voir de près des kangourous, ce dernier accepte l’invitation en moins d’une seconde. Comme pour les autres visites aux alentours de Sydney, pour profiter pleinement de la journée, nous avons besoin de partir tôt le matin mais cela ne nous gêne pas du tout. Etant un minimum organisé, la veille de notre excursion, je décide de préparer mes affaires pour le lendemain et conseille à Clément d’en faire de même. Pas trop compliqué, j’ai juste besoin de :

  • Déjeuner du midi
  • GoPro
  • Téléphone portable
  • Opal Card pour prendre les transports en commun
  • Serviette si l’on veut déjeuner par terre

Quant à Clément, il préfère préparer ses affaires demain matin et bizarrement je commence à avoir un mauvais pressentiment… Et ça n’a pas loupé, Clément se lève un peu en retard et mets du temps pour ranger ce dont il a besoin (décidé au dernier moment) dans son sac à dos. Résultat, la marge de temps que j’avais prévu est déjà utilisée. Nous arrivons à la station Kings Cross pour pouvoir rejoindre la gare Central et problème, une panne technique vient juste de survenir. Pour le moment, aucun train ne circule. Nous risquons de rater le nôtre qui part pour Morisset si nous n’arrivons pas dans les 20 minutes à Central. Le prochain part vers 11h ce qui entame beaucoup la journée que j’avais prévue 😦 Clément gêné par la situation, se sentant coupable propose de commander un Uber pour se rendre à la gare et être à l’heure pour prendre le train. Avec ce plan B, nous arrivons quelques minutes avant le départ, la pression peut enfin redescendre, la journée Kangourou va bien avoir lieu !

Après un trajet assez long, nous arrivons à Morisset. Nous décidons d’aller au supermarché car je me rends compte que nous avons oublié de prendre de la nourriture pour les kangourous afin de pouvoir les approcher de près. Ne connaissant pas leur alimentation, nous optons pour des carottes, on verra bien ce que ça donne. Après le supermarché, Clément a besoin d’acheter son déjeuner du midi car il ne l’a pas préparé comme moi la veille… Juste à côté, nous trouvons une vente à emporter où il commande un hamburger avec des frites. Pendant que nous attendons sa commande, j’essaie de voir où l’on doit prendre le bus pour aller à Morisset Park. Nous pouvons nous y rendre à pieds mais ça prend bien 40 minutes et il commence à faire très chaud. J’ai à peine le temps de regarder ça sur mon téléphone que 2 femmes nous demandent si nous allons à Morisset Park pour voir les kangourous. Nous répondons oui et elles nous proposent de nous amener en voiture au lieu d’attendre le bus. Travaillant dans une école à côté de Morisset Park, cela ne les dérange pas du tout de faire un petit détour et de nous déposer devant l’entrée.

Je ne cesserai jamais d’être étonné par les Australiens qui sont pour beaucoup d’entre eux serviables. Cette petite aide, nous fait gagner pas mal de temps et après les avoir remerciées je ne sais combien de fois, nous arrivons enfin à Morisset Park ! Maintenant, il faut savoir où se trouvent les kangourous car le parc est vaste. Sur Internet, la plupart d’entre eux, se balade autour d’un hôpital psychiatrique qui est ouvert au public (le jardin, pas l’hôpital en lui-même). Il y a 1 an, si l’on m’avait dit que je me rendrais dans un hôpital psychiatrique pour voir des kangourous, je pense que j’aurais éclaté de rire. Bon… Let’s go, ce n’est qu’à 5 minutes à pieds d’où nous sommes.

20160212_115803_resized

20160212_120457_resized

A peine arrivés, nous avons la chance de voir tout un groupe de kangourous qui se reposent sur l’herbe, en dessous des arbres. Ils sont beaucoup moins grands que je ne l’imaginais. Ce sont plus des wallabies que des kangourous mais c’est tout aussi bien !

20160212_121154_resized

20160212_121237_resized

20160212_121454_resized

Voulant prendre une photo avec eux, je décide de sortir une carotte pour les appâter mais je n’ai pas beaucoup de succès. Puis après plusieurs tentatives d’approches, un wallaby mange un bout de carotte ce qui attire les autres. J’en profite pour prendre le plus de photos possibles, ce n’est pas tous les jours que je peux approcher des animaux comme ça. Je regarde si Clément en fait de même mais je le vois en retrait. Pour le moment, il préfère garder une distance avec eux de peur de se faire boxer, il essaiera plus tard.

Ce n’est pas tout mais il est l’heure de manger. De l’autre côté de l’hôpital, se trouve un lac qui pourrait être un lieu sympa pour déjeuner. Au bord de l’eau, des tables de pique-nique et barbecues sont mis à la disposition du public. C’est l’endroit parfait où se poser, surtout qu’il n’y a personne.

20160212_125320_resized

20160212_134628_resized

Après notre déjeuner, nous repartons voir les kangourous et nous tombons sur un autre groupe qui se laisse facilement approcher surtout quand ils voient que nous avons de quoi les nourrir. Dans cette petite tribu, j’aperçois une maman wallaby avec son petit bien au chaud dans la poche de devant. Seuls sa tête et ses pattes se trouvent à l’extérieur, c’est juste trop mignon !

20160212_143928_resized

20160212_144234_resized_1

20160212_145746_resized

20160212_144028_resized

20160212_145420_resized

Nous restons plus de 30 minutes avec eux avant de devoir partir prendre le train et retourner sur Sydney. Cette fois-ci nous allons prendre le bus mais nous l’avons raté de quelques minutes. Le prochain étant dans plus d’1 heure, je propose à Clément de rentrer à pieds jusqu’à la gare de Morisset pour gagner du temps. A posteriori, ce n’était pas une très bonne idée car pendant environ 40 minutes nous avons marché en plein cagnard sous une chaleur étouffante. Nous arrivons tout de même à la gare en avance de… 10 minutes par rapport au bus et refaisons le trajet en sens inverse jusqu’au Blue Parrot où je ne peux m’empêcher de montrer aux autres habitants de l’auberge les photos prises avec les wallabies. Je sens dans les yeux de certains d’entre eux une petite pointe de jalousie, assez jouissif je dois avouer.

Un commentaire Ajouter un commentaire

  1. vivalaViv dit :

    Wonderful post! I enjoy it Fabien!!

    Vivienne X

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s