O Bar and Dining

Un dimanche en fin d’après-midi, je reçois un appel de Fabiola me proposant de sortir dans la soirée dans le CBD de Sydney. Elle connaît un bar à vin assez sympa du côté de Townhall et voudrait s’y poser pour déguster un bon verre de vin blanc.

J’accepte volontiers l’invitation, c’est toujours bien de connaître un nouveau lieu où sortir ! Avant de raccrocher, je me souviens que je devais aussi voir Aricia ce soir et demande alors à Fabiola si cette dernière peut venir… Bien entendu ! D’autant plus qu’il y aura aussi sa colocataire Canadienne Kaylie donc plus on est de fou plus on rit !

Après avoir contacté tout le monde, nous nous donnons RDV vers 20h30 à l’appartement de Fabiola situé à 5 minutes du bar. Ne connaissant pas le dress code et ayant oublié de le demander, j’opte pour des vêtements casual mais pas trop décontractes quand même : un polo, un jean noir et des chaussures en toile feront l’affaire.

J’arrive avec environ 10 minutes de retard chez Fabiola et me rends compte que l’on attendait plus que moi pour partir… Du coup, à peine posé, nous partons en direction du bar qui est… fermé 😦 Je demande alors si quelqu’un avait pensé à un plan B et Fabiola pense au « O Bar and Dining ». Assez « fancy », ce bar se trouve vers Martin Place en haut d’une tour où nous pourrons apprécier une vue panoramique de Sydney.

Aricia et moi-même sommes partants mais Kaylie décide de rentrer à l’appartement, peut-être n’appréciant pas trop ce genre d’endroit. Juste, avant de s’y rendre, nous appelons le bar qui fait aussi restaurant pour savoir s’ils sont ouverts ce soir : oui ! Mais jusqu’à 23h30 et il est déjà 21h00. Même si ce n’est que pour 2h00, nous décidons d’y aller. De toute façon, c’est soit le O Bar, soit direction le lit donc le choix est vite fait.

Après 10 minutes de marche, nous arrivons en bas d’une grande tour où se situe au dernier étage le O Bar. Pendant que nous attendons l’ascenseur pour monter jusqu’au bar, nous remarquons à côté de nous 3 Australiennes qui y vont également. Comme d’habitude, leur tenue est too much : robe de cocktail, talons hauts, petit sac à main pailleté… Même si ce n’est pas le PMU du coin, ce n’est pas une raison pour s’habiller comme si nous allions à une soirée d’ambassadeurs.

Nous voilà arrivés devant l’entrée du bar. A l’intérieur, pas beaucoup de personnes mais c’est un peu normal, il est 21h30 ce qui est une heure tardive pour les Australiens. Ces derniers commencent à dîner aux environs de 18h et désertent les restaurants vers 20h00… La serveuse nous avertit que la cuisine ferme dans environs 40 minutes et que si nous voulons manger quelque chose, il faudrait passer la commande d’ici 10 minutes.

A peine installés, nous regardons la carte. J’opte pour des cromesquis de crabe avec un vin blanc doux Néo-Zélandais que me conseille Fabiola. Aricia quant à elle choisit un vin blanc et du jambon cru et Fabiola opte juste pour un verre de vin blanc.

En attendant notre commande, nous en profitons pour faire des photos de la vue de Sydney. L’Opéra & le Harbour bridge sont bien visibles de là où l’on est. Nous nous apercevons également que le bar tourne sur lui-même ce qui permet d’avoir une vue de Sydney différente toutes les 10 minutes.

20160103_231809_resized

20160103_220658_resized

20160103_221059_resized

20160103_221155_resized

Après cet intermède photographique, nous apercevons notre serveuse arrivée avec les verres de vin et mon plat mais pas celui d’Aricia… Nous attendons un peu et toujours rien. Du coup, j’interpelle une serveuse pour lui faire remarquer qu’il manque un plat et celle-ci part directement voir la serveuse en charge de notre table. Situées à 2 mètres de nous, j’entends parfaitement leur conversation : la serveuse a oublié de taper le plat d’Aricia sur l’ordinateur et du coup la commande n’a pas été lancée… La serveuse revient nous voir en nous indiquant que le plat va arriver dans 5 minutes en omettant le fait de dire qu’il y a eu une erreur dans la prise de commande…

Passons et profitons de ce moment en bonne compagnie. Maintenant que tout le monde est servi, nous pouvons déguster nos entremets plutôt bons même si une portion de plus n’aurait pas été du luxe.

20160103_222523_resized

20160103_224131_resized

20160103_222057_resized

20160103_221834_resized

Nous commençons à discuter de ce que nous allons faire pour la suite car il va falloir commencer à y réfléchir. Sydney c’est bien mais si nous voulons rester 1 an de plus en Australie, il va falloir que nous allions dans une autre région pour travailler 88 jours dans une ferme, condition sine qua non pour étendre le Working Holiday Visa. Pour le moment, tout reste encore flou et nous en reparlerons plus tard lorsque nous nous serons plus informés.

La serveuse revient nous voir pour nous indiquer qu’il est bientôt l’heure de la fermeture et poliment nous invite à partir dès que nous aurons fini nos verres. Nous repartons à la réception pour payer notre note et avons la surprise d’avoir une surcharge de 10% car nous sommes dimanche… Aricia commence alors à s’énerver dans un très bon anglais mais avec un très fort accent Français, ce qui est plutôt comique. C’est  vrai que l’on aurait pu nous indiquer cela dès notre arrivée mais bon maintenant, content ou pas, nous devons payer l’addition.

Malgré ce petit accrochage, j’ai passé une très bonne soirée que nous terminons sur une rencontre assez sympathique dans l’ascenseur qui nous ramène en bas de la tour. Un couple d’amis qui entendent notre accent Français commence à nous parler en disant qu’ils adorent la France & la culture Française. Ils nous posent des tas de questions : pourquoi nous sommes en Australie, pourquoi avoir quitté la France ou l’Italie pour Fabiola, où nous travaillons… Lorsque l’on dit que les Australiens sont racistes, j’ai du mal à y croire car depuis que je suis arrivé, je n’ai pas eu un seul mot négatif à mon encontre du fait d’être Français. Mais bon pour le moment, je suis à Sydney ce qui n’est pas forcément représentatif de la population Australienne dans son ensemble. Nous verrons plus tard, si dans les autres régions d’Australie, les gens sont aussi amicaux qu’ici.

Minuit, nous sommes arrivés devant la station de métro où chacun part de son côté pour rejoindre son lit. On s’embrasse tous et réfléchissons déjà à notre prochaine soirée sur Sydney.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s