Un départ inatendu

Quelques semaines de cela, mon amie Elisa que j’avais rencontré au début de mon aventure au Blue Parrot a annoncé à Fabiola et moi-même qu’elle quittait Sydney. N’ayant pas trouvé de job depuis qu’elle est arrivée, elle a décidé de changer de ville et tenter sa chance à Perth, situé sur la West Coast. Avant de prendre l’avion, elle souhaitait partager un dernier dîner avec ses amis les plus proches. Le choix du restaurant s’est porté sur Via Napoli, où nous sommes déjà allés quelques mois de cela (cf article « Une soirée à l’italienne »). Malheureusement, début Janvier beaucoup de restaurants sont fermés et Via Napoli ne fait pas exception à la règle. Fabiola a proposé un autre restaurant, également Italien, mais manque de chance, fermé aussi.

Après avoir réfléchi (oui ça nous arrive), Elisa a choisi une pizzeria sur Bondi Beach, ouverte cette fois-ci. Il s’agit d’une chaîne de restaurants où les pizzas sont plutôt bonnes et pas trop chères donc rendez-vous pris pour le lendemain soir à 19h. C’est un peu tôt pour moi (ça doit être mon côté Méditerranéen) mais bon le dîner étant en l’honneur d’Elisa, ce n’était pas à moi de décider.

Après ma journée de boulot, je me rends directement à mon appartement pour changer de tenue. Je préviens Elisa que je vais être en retard : finissant à 18h30, le temps de rentrer, de mettre des vêtements plus confortables et de me rendre à la pizzeria, j’arriverai à 19h30 au mieux.

A 20h, me voilà à Mad Pizza (oui j’ai mis plus de temps que prévu…). A l’entrée du restaurant, je téléphone à Elisa et quelques secondes plus tard, je la vois apparaître, comme à son habitude souriante et pleine d’énergie. Nous nous faisons un hug et allons retrouver les autres (Rica & son autre coloc dont je ne me souviens pas le nom…). Elisa me dit que Fabiola arrivera plus tard car elle travaille jusqu’à 19h30.

Sur la table, je vois des crayons de couleur et comprends que l’on peut dessiner sur la nappe en papier. Vous me connaissez, je ne peux pas résister à faire des dessins et les autres amusées en fond de même.

Ci-dessous, dessin d’Elisa nous représentant :

2016-01-02 21.38.51

Du coup, le serveur me semble arriver assez rapidement pour prendre la commande (bonne stratégie pour que les clients ne se plaignent du temps d’attente trop long). Pour moi, pizza moitié jambon/ananas, moitié prosciutto/mozzarella. Quant à Elisa se sera une végétarienne car elle ne mange pas de viande (ne me demandez pas pourquoi, je trouve ça étrange aussi…).

2016-01-02 21.16.42

J’entends Fabiola arriver alors que je suis dos à l’entrée. On ne peut pas passer inaperçu lorsque l’on salue les gens de l’autre bout de la salle en criant leur nom. Toujours énergique, elle s’assoit, commande et commence à rire lorsqu’elle nous montre ses dessins, interdits au moins de 16 ans. Ha la la, les Italiens, s’ils n’existaient pas il faudrait les inventer !

Durant notre repas, Elisa nous explique qu’elle part pour Perth car elle a peut-être trouvé un boulot en tant que fille au pair dans une famille avec 2 jeunes enfants. Les parents souhaitant discuter avec elle en face à face, elle a décidé de prendre un vol et de les rencontrer. Ce sera aussi l’occasion de visiter l’autre côté de l’Australie qu’elle veut absolument voir.

Puis nous passons la soirée dans une ambiance survoltée, à rire, prendre des photos, sans penser que c’est la dernière fois que nous nous voyons… Elisa ne peut pas s’empêcher de faire des blagues comme prendre des photos d’elle en gros plan avec mon téléphone portable alors que je suis aux toilettes 🙂

2016-01-02 20.58.29

2016-01-02 20.58.03

2016-01-02 21.08.41

Mais voilà, il est déjà temps de se dire aurevoir. Nous sommes à la fois tristes et heureux :

  • Triste car c’est une amie proche qui part.
  • Heureux pour elle qu’elle commence enfin un job.

Après un hug qui dure plusieurs minutes, chacun part de son côté sans savoir quand et où nous nous retrouverons. C’est ça la vie de backpacker : on rencontre des gens qui peuvent partir du jour au lendemain pour vivre une autre expérience dans une nouvelle ville ou nouveau pays.

Quelques semaines plus tard, Elisa m’a envoyé un message sur Facebook en me disant qu’elle est rentrée en Suède chez ses parents car sa famille lui manquait trop. Je pense qu’elle était trop jeune et pas encore mature pour faire un voyage à l’autre bout du monde mais ça lui a permis de mieux se connaître, savoir ce qu’elle peut faire et quelles sont ses limites.

Aux dernières nouvelles, elle a décidé de s’informer sur les différentes études qu’elle peut faire à l’université mais pense aussi à voyager en Amérique du Sud. Fabiola et moi-même essayons de l’aider à faire le bon choix : peut-être prendre la 1ère option, puis dans quelques années si elle le souhaite toujours, partir en voyage et cette fois-ci avec plus de confiance en soi et de maturité pour appréhender les difficultés qu’elle pourrait rencontrer.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s