Boxing Day

Avant de commencer ce post, il me semble important de vous expliquer ce qu’est le « Boxing Day » pour ceux qui ne connaissent :

Il s’agit d’une tradition ancestrale des pays du Commonwealth (dont fait partie l’Australie) où le lendemain de Noël, les commerçants offraient des cadeaux aux plus pauvres. Aujourd’hui, cette coutume a légèrement évolué… Désormais, les magasins profitent du Boxing Day pour solder les invendus de la saison, voire des saisons précédentes et ainsi écouler leur stock pour faire de la place à la nouvelle saison. Bien entendu, le 26 Décembre est un jour férié afin d’inciter tout le monde à dépenser le plus possible.

Ayant un job de Sales Assistant chez Mulberry, je travaille bien entendu toute la journée et je peux vous dire que j’étais loin d’imaginer ce qui allait m’attendre…

Mais revenons d’abord quelques jours en arrière avant Noël. Toutes mes collègues me racontent leur expérience passée durant le Boxing Day et me préviennent que cette journée est la pire mais aussi la meilleure de l’année :

  • La pire car un nombre incalculable de clients vont et viennent dans le magasin toute la journée et certains sont très pénibles, agaçants voire même injurieux.
  • La meilleure car l’on ne s’ennuie pas et on vend un maximum de sacs en seulement une journée.

Notre manager, Jameely, organise un petit meeting le 23 Décembre pour nous expliquer le déroulement de la journée du Boxing Day et ce que nous devons faire :

  • Ne pas rester longtemps avec un client pour éviter un temps d’attente trop long pour ceux d’après.
  • Si un client met du temps à se décider, lui expliquer que l’on doit servir d’autres personnes et qu’on le laisse réfléchir seul à son achat.
  • Pause de 30 minutes maximum dans l’arrière-boutique au cas où l’on aurait besoin de nous.
  • Pour les toilettes, utiliser ceux de l’hôtel à côté car le temps d’attente (uniquement pour les femmes) pour les toilettes du Westfield peut durer 1h voire 1h30 !
  • Si l’on rencontre un problème avec un client agressif, la prévenir ainsi que la personne à la sécurité à l’entrée du magasin car exceptionnellement ce jour-là, nous embauchons quelqu’un pour faire la sécurité, gérer la file d’attente afin que le magasin ne ressemble pas à Bagdad !
  • Ne pas utiliser de rubans, ni de boîtes pour les cadeaux car cela prend trop de temps.

Puis, elle finit en disant que tout va bien se passer si l’on suit toutes ces directives… Malheureusement, tout cela ne me rassure pas. N’ayant jamais connu cela, ces instructions commencent à me faire paniquer mais je reste stoïque et professionnel.

Le soir du 23 Décembre, je regarde mon planning du Boxing Day : de 8h du matin  jusqu’à 9h du soir avec 3h de repos. Je trouve ça correct et je me dis que tout compte fait ça ne va pas être si dur que ça.

26 Décembre 6h du matin : réveillé je décide de me préparer à l’avance afin d’être au magasin un peu avant l’heure à laquelle je dois commencer.

6h30 : je reçois un sms de Jameely me demandant si je pouvais venir avant 8h le plus rapidement possible. J’ai bien fait de me préparer car aucun problème je lui indique que je peux arriver aux environs de 7h.

6h55 : j’arrive au Westfield et vois la masse de gens (surtout des chinois) faire la queue avant même que les portes soient ouvertes et de pouvoir rentrer dans les magasins de marques célèbres : Prada, Salvatore Ferragamo, Tod’s, Harrods, Cartier… Pour Prada, la queue commence de l’intérieur du centre commercial pour se finir à l’extérieur. Il y en a bien pour 1h d’attente…

1324915200000

7h : me voici au magasin et voit mes collègues, qui commencent à 7h, prêtes pour accueillir les clients. Après m’avoir remercié de venir plus tôt, Jameely me donne une liste de tous les sacs, portefeuilles et accessoires soldés avec le % de discount et le prix final. Elle en profite également pour me briefer une dernière fois et me souhaitait bonne chance… Je ne vois pas le gars de la sécurité et l’on m’informe qu’il arrivera à 8h où l’affluence va commencer à être importante.

7h10 : je sers ma 1ère cliente, une jeune chinoise qui souhaite s’offrir un sac rose clair qu’elle avait remarqué depuis longtemps en vitrine. Le prix passant de 1 500$ à 1 050$, elle en profite pour se l’acheter. En caisse, 1ère difficulté, sa carte ne passe pas, le plafond ayant été dépassé. Elle me donne une autre carte et le verdict est le même. Enfin la 3ème carte passe et la transaction se termine mais celle-ci a pris trop de temps. Il faudra être plus efficace pour les prochaines.

7h45 : c’est parti les clients arrivent de partout et la sécurité n’étant pas encore là, c’est Jameely qui s’occupe de gérer la file d’attente à l’entrée. Pendant ce temps, tout le monde s’active en boutique, en priant que nos 2 autres collègues commençant à 8h arrivent bien à l’heure car clairement nous sommes en sous staff !!!

Je dois reconnaître que la 1ère heure, j’étais un peu perdu. Les gens arrivent de tous les côtés pour te demander les prix, te posent des questions sur la provenance des sacs, du cuir, certains même demandent si l’on ne fait pas travailler des enfants en Inde… Les sacs étant produits en Angleterre, il n’y a aucun souci à avoir de ce côté-là.

En milieu de matinée, Jameely nous informe qu’elle va commander des pizzas pour manger ce midi et nous demande à chacun ce que l’on veut. Pour moi ce sera une pizza Hawaïenne (Jambon & Ananas).

11h30 : une 1ère collègue prend sa pause de 30 minutes. Je n’ai pas vu le temps passer !!! Je n’ai pas le temps de penser à cela qu’une cliente me demande s’il y a encore en stock le sac qu’elle me montre. Je lui indique que oui, vais le chercher et là j’assiste à une scène assez inquiétante. La cliente inspecte le sac au millimètre prêt, sous toutes les coutures, à l’ombre et à la lumière et va jusqu’à le sentir pour s’assurer que ce soit bien du vrai cuir. Elle s’aperçoit qu’il y a une petite trace et me demande d’en voir un autre car celui-ci est endommagé. Je lui explique qu’il n’y a rien d’inquiétant à cela, que c’est du cuir donc comme toute peau ce n’est pas forcément uniforme de partout et ce petit point noir microscopique que l’on ne voit pas n’est pas grave du tout. Au départ réticente, elle finit par abdiquer et prendre le sac que je lui ai proposé.

20151226_131651

13h30 : les pizzas arrivent ainsi que ma 1ère pause et à peine poser sur une chaise, je me jette sur la mienne et la dévore en un rien de temps.

14h : on repart à l’assaut et avant de reprendre Jameely m’informe qu’elle a changé mon planning et que je partirai à 19h au lieu de 21h.

L’après-midi se passe bien, j’ai pris mon rythme de croisière et enchaîne les clients et les ventes. Je prends une autre pose de 30 minutes et nous arrivons déjà à 19h mais Jameely me stoppe et me demande de rester jusqu’à la fermeture du magasin. J’accepte bien entendu, ça me fera de l’argent en plus !

boxing-day-pitt-st

20h45 : je termine ma dernière transaction avec une chinoise qui a bien mis 50 minutes avant de se décider à acheter le sac de ses rêves (évidemment je ne suis pas resté à côté d’elle pendant tout ce temps). Et ce sera ma dernière transaction d’une journée intense, endurante, bien remplie avec un mélange de stress & d’euphorie.

21h00 : fermeture des portes et résultat des courses => plus de 76 500$ de chiffre d’affaires, 69 transactions mais nous n’avons pas atteint le budget de 80 000$ qui est tout de même très proche.

22h00 : j’arrive chez moi épuisé. Je prends une douche et pars direct me coucher car le lendemain je travaille encore toute la journée. Cette dernière bien que, plus calme qu’aujourd’hui, sera encore importante en termes de flux de consommateurs.

Un commentaire Ajouter un commentaire

  1. vivalaViv dit :

    I love the shot of the crowd in Pitt Street Mall.., you captured the craziness of Boxing Day shopping madness!! X

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s