Manly Beach

Je sais, cela fait un petit moment que je n’ai pas posté d’articles mais j’ai été assez busy ces derniers jours.

Sur ce post, je vais partager avec vous ma 1ère visite à Manly Beach, une immense plage située au Nord de Sydney, très réputée pour le surf !

Un beau matin de Septembre, me voilà levé et comme d’habitude je pars prendre mon petit-déjeuner sans trop savoir ce que je vais faire de ma journée (oui j’ai pris le rythme Australien : on ne planifie rien et on voit où le vent nous mène). Dans la salle à manger, je rencontre Marcella, une Hollandaise avec laquelle j’avais discuté quelques jours de cela. Elle me propose d’aller passer l’après-midi à Manly Beach avec un Allemand prénommé Patrick. J’accepte volontiers l’invitation et pars me préparer tout doucement dans ma chambre et la salle de bain.

12h – Je descends à la réception et vois mes 2 compagnons attendre, assis sur le sofa. Je m’excuse de ce léger retard mais j’ai eu un peu de mal à mettre mes lentilles. J’ai droit à un « no worries mate » qui signifie en Australien « pas de soucis mon pote ». Nous voilà donc parti, direction les quais pour prendre le ferry et traverser la baie qui nous sépare de Manly. 2 options s’offrent à nous :

  • Prendre le métro pour rejoindre rapidement les quais
  • Partir à pieds

Vu le grand soleil que nous offre Sydney et le fait que la marche est gratuite, nous choisissons très rapidement la 2ème option. Pour rejoindre le ferry, nous traversons le jardin botanique, longeons la baie de Sydney, puis nous passons devant l’opéra pour finalement arriver devant les quais.

Ma 1ère question est de savoir le temps d’attente avant de pouvoir monter sur le ferry et partir vers Manly. Je regarde l’écran et nous devons quand même patienter 15 minutes. J’en profite donc pour regarder le spectacle qui s’offre à moi : un aborigène et un jeune Australien, tatoué de la tête au pied, en train de jouer du didgeridoo, l’instrument à vent traditionnel de la culture aborigène. En écoutant, je remarque que la musique est un mélange de moderne et traditionnel qui match parfaitement ! Moderne avec des baffles qui donnent le rythme et traditionnel avec le didgeridoo. J’en profite pour les filmer et remarque quelques minutes après que le ferry arrive.

Pour passer les portillons, je scanne ma carte de transport Opal et la machine m’informe que le trajet me coûte quand même 7.80$ pour un aller simple ! Je ne pense pas que je ferais la traversée tous les jours… Ne pensons pas à l’argent et profitons du voyage. Je fais mon « touriste chinois » en prenant des photos et filmant afin de me souvenir par la suite de tout ce que j’aurai vu tout au long de ma vie Australienne.

30min plus tard, nous arrivons enfin à Manly ! Je suis impatient de voir la plage que Marcella m’a décrite durant notre voyage en mer. Avant ça, nous devons traverser une grande rue piétonne avec de chaque côté des magasins dédiés au surf où de grandes marques se côtoient – Billabong, Rip Curl, O’Neill… Attirée par une vitrine Billabong, Marcella rentre pour voir les maillots de bain et Patrick et moi-même la suivons. Au mur, je peux alors admirer une œuvre d’art composée de planches de surfs, coupées en 2 pour la plupart et posées de manière aléatoire. Nous repartons du magasin les mains vides compte tenu de notre budget de backpackers…

20150915_131718

Ahhhh Manly Beach !!!! Je peux alors admirer le spectacle qui s’offre à moi : des kilomètres de plage de sable fin et la mer à perte de vue. C’est plus sympa que Bondi et ça me donne envie d’y habiter… Malheureusement, Manly est trop loin de l’activité économique de la ville située au Sud et surtout le prix du ferry est beaucoup trop cher.

20150915_132043

Dans l’eau, très peu de personnes se baignent et aucun surfer ! Normal, le spot de surf se trouve à quelques mètres de l’entrée de la plage et nous décidons de nous y rendre. Il nous faut quand même 8 bonnes minutes pour y arriver mais je ne regrette pas du tout cette petite marche supplémentaire :

  • Beaucoup moins de monde : les gens préfèrent rester à l’entrée sûrement par flemme de devoir rallonger le trajet,
  • Le spot de surf devant nous avec de véritables pro prenant les vagues de manière si aisée que l’on croirait que le surf est à la portée de tout le monde.

20150915_132839

Seule ombre au tableau, le vent qui commence à se lever… Après avoir posé nos affaires, Marcella décide d’aller dans l’eau ! Je n’ai pas le courage de la suivre, ni Patrick d’ailleurs. Pour l’instant, je préfère profiter des rayons du soleil et l’observer pour voir si elle a du mal à rentrer ou non. Cependant, n’oublions pas qu’elle est Hollandaise, nous n’avons donc pas la même tolérance au froid… Après quelques secondes d’hésitation, je la vois rentrer totalement dans l’eau mais en observant quand même qu’elle n’est pas très à l’aise. Elle revient peu de temps après, apparemment frigorifiée vu la chair de poule sur sa peau et elle s’allonge sur sa serviette après avoir mis de la crème solaire.

Après une courte sieste, je décide d’aller dans l’eau à mon tour. Je sais qu’elle est froide mais je ne veux pas non plus attraper une insolation car sur le sable, le soleil tape quand même. Marcella me voyant partir, en profite pour m’accompagner et se baigner pour la 2nde fois ! J’arrive au bord, l’eau immerge mes pieds et… c’est vraiment froidddddddddddd !!!!! Je prends mon courage à 2 mains et avance dans l’eau jusqu’à mes cuisses mais il m’est impossible de continuer. Je décide de rebrousser chemin et me rallonger sur la serviette. Marcella en profite pour se moquer de moi car elle m’a battu, une simple fille, mais je lui fais rappeler que je viens de Marseille et pas de son pays nordique !

1h passe et Patrick pars à son tour dans l’eau. Je le vois hésiter, rentrer dans l’eau jusqu’au mollet et… faire demi-tour !! Ouf, il n’y a pas que moi à n’avoir pas réussi à rentrer et en plus c’est un Allemand. Il devrait avoir l’habitude des températures fraîches mais en lui rappelant ça, il me répond qu’il vient du Sud de l’Allemagne… Pour moi ça reste toujours le Nord !

Il est déjà 16h et je me dis que c’est maintenant ou jamais ! Je pars refaire une tentative et Marcella vient avec moi pour m’encourager. Je rentre les pieds, puis les mollets, puis les cuisses et voilà que tout le bas est immergé. Malheureusement, je n’ai fait que la moitié du chemin alors que Marcella, elle, est déjà en train de nager. Malgré les coups de couteau que je reçois sur mes jambes dû à la fraîcheur de l’eau, je décide de ne plus réfléchir et de passer en dessous de la prochaine vague. Ah je la vois arriver et ma voix intérieure commence le compte à rebours avant impact. 5, 4, 3, 2, 1… Je plonge et me voilà enfin dans l’eau glacée de la tête aux pieds ! En remontant à la surface, j’entends Marcella m’applaudir ! Voilà, une bonne chose de faite, je peux maintenant retourner sur la plage et profiter des derniers instants avant de devoir reprendre le ferry.

17h – Nous décidons de repartir et nous payons une nouvelle fois 7.80$ pour revenir au Sud de Sydney. De l’autre côté, je demande à Patrick et Marcella si je peux m’acheter à manger car je ne me suis pas nourri depuis ce matin ! En face de moi, je vois un Hungry Jack’s. Si vous ne le savez pas, Hungry Jack’s c’est en fait Burger King. Et oui, lorsque BK a voulu s’installer en OZ, il existait déjà un fast food de ce nom-là et il leur était donc impossible de l’utiliser. Ils ont alors décidé de changer le nom en Hungry Jack’s mais ne vous inquiétez pas, les burgers et tout le reste sont identiques au BK d’Europe.

Une petite attente et j’arrive enfin à la caisse. Je commande le burger classique à savoir le Whopper. La personne qui me sert est une chinoise et avant que je ne puisse demander le menu, elle me coupe la parole pour me le proposer (je ne sais pas pourquoi mais je sens qu’elle va me gonfler sévère). Je lui dis oui et demande en boisson un Coca Cola Zero. Elle ne comprend pas ce que je dis 😦 Elle me demande ce que je veux à boire, je lui redis un Coca Zero et là… Elle baragouine quelque chose d’incompréhensible mais je comprends qu’elle me redemande une nouvelle fois ma boisson. Les nerfs me prennent mais j’essaie de me contrôler et lui montre avec ma main ce que je veux mais elle ne comprend pas bien et me serre un Coca Regular. Je décide de ne rien dire pour ne pas envenimer la situation mais je n’en pense pas moins. J’adore l’Australie mais à vrai dire, je ne supporte pas très bien la communauté chinoise qui pour beaucoup est impolie (on te bouscule, on te rote à la gueule… normal pour eux), avec un accent incompréhensible (parfois même pour un Australien) et préfère te donner l’impression que tu ne comprends pas l’anglais au lieu de s’excuser et te faire répéter ce que tu veux. Une chose est sûre si un jour on me propose de vivre en Chine, ça sera un non catégorique !

Enfin bref, je repars avec ma commande sans lui dire ni aurevoir ni merci et d’ailleurs elle en fait de même. Nous arrivons quelques minutes plus tard à l’auberge et je peux déguster mon burger tout en regardant la TV.

20150915_165918

19h – je vois les gens se préparer, gonfler des ballons, écrire sur une carte et je me souviens que la veille, Maud m’avait prévenu que l’on allait fêter l’anniversaire de Guillaume, un Français installé depuis un bon moment au Blue Parrot. Le temps de me préparer, la fête commence déjà. Au repas de ce soir, ce sera lasagne pour tout le monde puis gâteau au chocolat. Quasiment tout le monde est présent et nous passons tous un très bon moment ensemble à rire et manger !

20150916_210856

20150916_211824

Vers minuit, certains décident de partir finir la soirée dans un bar. Pour ma part, je préfère aller me coucher, je suis assez crevé et l’appel du lit devient de plus en plus fort.

2 commentaires Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s