Bonjour Sydney !

Jeudi 3 Septembre, Aéroport de Sydney, 7h45 (heure locale) – Je suis bientôt sur le sol Australien !!! Mais avant, il faut passer la douane et pour cela je dois remplir des papiers :

  • Sur le 1er, on me demande nom, prénom, nationalité… ainsi que l’adresse où je vais loger, les raisons de mon voyage, si j’ai de mauvaises intentions ou si j’ai une maladie grave que l’on attrape uniquement en Afrique.
  • Le 2ème est spécifiquement concentré sur le virus Ebola. Je crois que l’infection en Afrique, quelques mois de cela, a rendu les Australiens un peu méfiants vis à vis des voyageurs qui rentrent sur le territoire. Les autorités demandent donc si je me suis baladé en Afrique les 21 derniers jours et si oui dans quel(s) pays.

Après avoir rempli avec attention les documents  (pour éviter des fouilles peu agréables), j’arrive à la file d’attente avant d’obtenir le tampon magique que tout le monde veut sur son passeport. Je sens que je vais rester un petit moment vu le monde. En attendant, j’envoie des messages sur Facebook & Whatsapp afin de rassurer tout le monde, mon vol ne s’est pas crashé dans l’océan Indien, merci Emirates !

Arrivé sur les derniers mètres, mon voisin de derrière commence à m’agacer. Un vieux Coréen, impatient, n’arrête pas de me pousser et essaie de passer devant moi. Au bout d’un moment, je lui demande de s’arrêter sinon ça va mal se terminer pour lui. Du coup, il laisse 2 touristes passés devant lui. Je crois que les Coréens sont vites impressionnés car je n’ai pas été si méchant lorsque je lui ai parlé hahaha

C’est à mon tour ! J’arrive devant une australienne blonde qui me demande les documents que j’ai dûment rempli ainsi que mon passeport. Elle compare de manière attentive la photo présente sur ma pièce d’identité avec ma tête. Cela prend plusieurs secondes et je décide donc de lui faire un grand sourire. Je vois qu’elle se retient de rigoler et après ça, elle regarde à peine les 2 autres papiers et me tamponne mon passeport en me souhaitant un bon Working Holidays ! (elle a dû le lire sur le document que j’ai rempli)

Par la suite, je prends ma valise qui tourne sur le tapis depuis un bon moment, je pense, car il ne reste qu’une dizaine de bagages (ou alors tous les autres voyageurs sont partis sans valise, ce qui serait bizarre). Devant la sortie de l’aéroport, je vois mon guide d’un jour apparaître. Il s’agit du fils de la consultante RH qui va me suivre à Sydney (souvenez-vous, j’avais négocié avec ma boite un outplacement, cf article « Tout à clôturer avant de partir »). Il s’appelle Neil et me salue et demande si mon voyage s’est bien passé. Je réponds que oui et nous partons directement à sa voiture. Je mets ma valise dans le coffre puis je pars à droite de la voiture pour m’installer côté passager mais… j’avais oublié qu’en Australie comme dans tous les pays du Commonwealth, le conducteur est à droite et le passager à gauche ! Je ne m’en rends compte qu’une fois devant le volant… Je ressors donc pour m’installer au bon endroit, ce qui fait sourire Neil.

Une fois en route, il me demande si je veux d’abord passer par Bondi Beach avant de rentrer dans le centre-ville et poser ma valise à l’auberge de jeunesse. Bondi Beach ?? Mais bien entendu !!!! Nous passons par la côte et durant le trajet, Neil me montre Coogee et Tamarama, 2 plages plus au sud de Bondi. Quelques minutes après, je vois apparaître une grande plage et je comprends que j’y suis, WELCOME BONDI BEACH !!! Nous nous garons dans une rue parallèle et allons d’abord dans un coffee shop pour prendre une boisson chaude. Ce sera un café pour Neil et un chocolat chaud pour moi.

Ci-dessous, la pancarte du Gusto, un coffee shop parmi tant d’autres à Bondi.

20150903_095027

Durant la préparation des boissons par le barista, je ne peux m’empêcher de montrer une certaine impatience car je veux aller sur la plage !! On dirait un gamin à côté de ses cadeaux de Noël, devant attendre le lendemain avant de pouvoir les ouvrir hihi.

Nous sortons du coffee shop et arrivons enfin à Bondi Beach ! C’est juste magnifique. Il n’y a pas grand monde sur la plage car nous sommes encore au Printemps. Dans l’eau c’est une autre histoire, une cinquantaine de surfeurs attendent les vagues qui se comptent sur le bout des doigts, les conditions sont très petites aujourd’hui. Anyway, nous faisons la plage de long en large et j’en profite pour faire le plein de photos ! Le temps passe à une allure folle, cela fait déjà 40 minutes que nous sommes arrivés et il est temps d’aller vers le centre-ville. Nous repartons à la voiture et je me rends compte d’une chose que je n’avais pas remarqué à l’aller, trop excité à l’idée de voir la plage : la plupart des gens dans la rue sont en tenue de sport et plus précisément de running ! Je vois un homme, tatoué sur les 2 bras, courir avec ses 2 chiens, d’un côté un gros boxer et de l’autre… un petit chihuahua qui a du mal à tenir le rythme. D’ailleurs, plus loin, son propriétaire décide de le prendre dans les bras pour continuer sa course. Je rencontre aussi une jeune femme qui courre à petite foulée avec une poussette et un bébé à l’intérieur !!! Neil me dit : That’s Bondi Spirit ! et je lui réponds simplement : I love it !

Ci-dessous, des photos de Bondi Beach

20150903_095336

20150903_095404

20150903_095842

20150903_100058 (1)

20150903_102448

20150903_102733

15 minutes de voiture plus tard, Sydney montre le bout de son nez avec au loin les tours du CBD et le fameux Harbour Bridge. Nous faisons donc un crochet par le CBD qui est le quartier Business de Sydney avec ses boutiques de luxe et ses grands building, de véritable QG pour les banques et grosses compagnies Australiennes. Dans les rues, un dress code est de rigueur, tailleur pour les femmes et costard cravate pour les hommes, 2 accessoires, ordinateur et téléphone portable, finalisent la tenue. La circulation se fait difficile mais nous arrivons sur les quais, passons devant le ferry permettant d’aller vers Manly Beach plus au nord et arrivons sur la rive opposée du fameux opéra. A ce moment là, je comprends que je suis en Australie. J’ai derrière moi le Harbour Bridge et devant l’opéra avec un bal incessant de ferries passant devant ! Le stress du voyage et mes peurs de l’inconnu disparaissent en une seconde en voyant ce spectacle devant mes yeux.

The CBD by car

20150903_111849

The Harbour Brigde

20150903_114124

The Sydney Opera

20150903_114413

Quelle heure est-il ? Déjà 13h ! Il est temps de partir à l’auberge de jeunesse pour déposer mes valises et finaliser toute la partie administrative. L’hôtel est situé dans le quartier de Kings Cross (surnommé Cross par les Aussis, qui adorent raccourcir les mots) à 15 minutes seulement du CBD. Cross est connu pour être un quartier dynamique avec ses bars, backpackers mais aussi ses prostitués et sex shop. C’est un peu comme si vous étiez à Pigalle en fait.

La pancarte jaune de l’auberge où est dessiné un perroquet bleu (the blue parrot) est juste devant moi. Neil et moi-même rentrons dans une petite allée permettant de rejoindre l’accueil où l’une des propriétaires (2 sœurs) m’accueillent avec le sourire. Le début de l’aventure commence !

2 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Mireille ferrie dit :

    C juste super beau ce que tu écris tu devrais faire un livre , je suis sûre que tu deviendrais vite célèbre gros bisous et profite bien des ces moments exceptionnels

    J'aime

    1. fabienchan13 dit :

      Merci c’est gentil.
      Pour le livre on verra plus tard haha

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s