Un week-end sur Paris – Partie 1

Hi Mates,

J’espère que je vous ai manqué hihi. Alors, on s’était séparé sur un article un peu triste concernant mon départ de Martigues. Sur ce post, je vais essayer de ne pas tomber dans le mélo même si certains passages vont être un peu difficile à lire sans verser une petite larme 😉

Fraîchement arrivé à la Gare de Lyon, le Vendredi 28 Août au soir, me voilà parti dans le labyrinthe de Dédale, à savoir le métro parisien avec toutes les petites fourmis qui circulent de station en station, couloir en couloir. Heureusement, ayant vécu 8 ans dans la capitale, je connais ces sous-terrains comme ma poche ! Je me dirige vers la ligne dont j’ai besoin de me servir pour rejoindre mes amis qui m’ont gentiment offert de m’héberger jusqu’à mon vol.

Premier métro Ligne 1, direction Bastille : le trajet se passe bien, pas trop de monde et je n’ai même pas attendu 1 minute avant qu’il arrive.

A Bastille, direction Ligne 5 pour m’arrêter à la station finale, Ourcq (pour ceux qui aimeraient voir la longueur de ce trajet, je vous conseille d’aller sur le site de la RATP, vous trouverez un plan). Sur le quai, une foule de Parisiens sortis du boulot s’amasse de plus en plus et je comprends alors qu’il y a un problème de trafic. A peine cette pensée me vient à l’esprit que j’entends en fond sonore la voix d’un agent de la RATP, presque inaudible (on aurait dit un robot en fin de vie) récitant son discours et informant tout le monde que le trajet est interrompu en raison d’une erreur d’aiguillage (de vous à moi, je n’ai jamais compris ce que cela voulait dire…). Intérieurement, je commence à maugréer jusqu’à ce que la VOIX nous indique que l’arrêt ne concerne que les stations précédentes la mienne OUFFFFFF….

Le métro arrive enfin et je me rue dedans ! Avec le monde, je risque de ne pas monter dans la rame surtout avec ma grosse valise qui prend autant de place qu’une femme enceinte (sorry pour mes lectrices dans cette situation, c’est juste une image hihihi).

J’arrive à bon port chez mes amis et c’est parti pour la fête qu’ils ont organisé pour le départ de tout le monde !!! Et oui, la plupart des colocs de l’appartement s’en vont comme moi vers de nouveaux horizons :

  • Mon pote, Mathieu, part en Octobre à Sydney (pas très original, je déteste que l’on me copie, hahaha)
  • Ma tendre amie, Florence, a pris une année sabbatique pour faire le tour du monde et part en Octobre, tout d’abord à Mumbai (en Inde pour ceux qui ont séché les cours de géo)
  • Ma très bonne amie italienne, Sara a été muté en Suisse, à Lausanne exactement, grâce à sa boîte, Nestlé Purina (ceux qui s’occupent des croquettes pour nos fidèles compagnon à poil)
  • Ah ouiiii, j’avais oublié leur autre coloc, le finlandais Joona (surnommé le fantôme scandinave car on ne le voit jamais dans l’appartement) qui reste sur Paris – ne me demandez pas plus, je connais très peu ce garçon, nos discussions se sont surtout limitées à Salut – Salut – ça va ? – Oui et toi ? – ça va – Super 😦

La soirée se passe très bien, je retrouve aussi d’autres amis dont vous découvrirez certains plus tard dans mon article Un week-end sur Paris – Part 2 (teasing de ouf surtout que la suite va être écrite dans quelques heures).

Au niveau nourriture, ils ont fait fort ! Roulés à la tomate si je me souviens bien, diverses sortes de salades, chips (et pas des Lay’s, on a eu droit à une gamme de luxe, des Kettle au poivre hummmm), des tartes, de la charcuterie, des tomates… Sans oublier l’alcool bien entendu : à boire avec modération ! D’ailleurs je n’ai pris qu’un verre de Gin Fizz alors que certains (dont je ne citerai pas les noms) se sont enfilés bières, vin, gin j’en passe et des meilleurs…

Bonne ambiance, musique électro (même si notre djette Stéphanie a fait quelques flops dûs à une sélection un peu trop pointue, appréciés uniquement par de fins connaisseurs d’électro) et discussions de tout et de rien sur les prochains voyages et projets de chacun.

Même si tout le monde rigole, j’ai pour ma part un peu de mal à profiter à 100% de la soirée. La séparation avec mes parents s’étant déroulée quelques heures avant, je me sens un peu triste et épuisé par les montagnes russes des émotions qui m’ont submergées tout au long de la journée. D’ailleurs en 3ème partie de soirée, je me couche sur le canapé et dors devant les invités qui quittent l’appartement au fil de l’eau…

Je me dis que je profiterai plus de mes amis Samedi et Dimanche où je les collerai tel un poisson-pilote sur le dos d’un requin. Après cette dernière pensée, me voilà parti au pays des rêves…

To be continued 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s