Tout à clôturer avant de partir…

Le Visa et le billet d’avion ne sont rien à côté de ce qui m’attend ! Nous sommes dans des pays où l’administration est très importante donc cela signifie qu’il va falloir passer beaucoup de temps pour clôturer pleins de dossiers, mettre à jour ses adresses… Un pure moment de joie !

1. LE TRAVAIL

Il serait quand même judicieux d’annoncer à son entreprise son départ… Sinon ça s’appelle un abandon de poste et niveau chômage c’est walou, walou ! Donc j’en discute avec ma N+1 qui m’incite à partir, me disant que c’est une super expérience et que si je ne le fais pas là, je ne le ferais jamais, sans compter les regrets que j’aurais par la suite. Alors, let’s go, direction les RH : objectif, négocier un chèque de départ pour mes bons et loyaux services. Super RDV, j’ai eu mon chèque et en plus la boîte me finance un outplacement (pour ceux qui ne connaissent pas, c’est un suivi par un cabinet de consultants RH pour aider à se réinsérer dans la vie professionnelle, trouver un nouveau job quoi). Vous allez me dire pourquoi un outplacement si je pars en OZ et bien Mesdames et Messieurs, le cabinet RH a une antenne à Sydney et donc je serai suivi là bas également. J’ai bien négocié mon départ, vous ne trouvez pas ?

Suite à mes 3 mois de préavis, je me suis trouvé LIBÉRÉEEEEE DÉLIVRÉEEEEE en Avril puis j’ai démarré mon outplacement en France et ai commencé mon suivi australien depuis Juillet. Allez on passe aux restes…

2. L’APPARTEMENT

Etant sans emploi et en zone tendue niveau immobilier, je n’ai qu’un mois de préavis à donner. Donc pas de difficulté à ce niveau là, une lettre à envoyer par mail à l’agence et basta ! Bien évidemment c’est trop simple, j’avais oublié un petit détail… QUE VAIS-JE FAIRE DE MES MEUBLES & APPAREILS ÉLECTROMÉNAGERS ?

Mes parents sont très sympas mais pas au point de se palucher tous mes meubles et je les comprends. Donc ce que je redoutais arrive, let’s go to… Le Bon Coin 😦 Mission : vendre meubles TV, armoire, étagère, canapé clic clac, TV, machine à laver, vaisselle et tutti quanti… Je crois que ça a été la partie la plus chiante et énervante. Entre les gens qui disent être intéressés, te posent 30 000 questions et tout compte fait n’en veulent plus, ceux qui te posent des lapins et ceux qui ne comprennent rien malgré le détail donné dans les annonces, j’ai pu passer des moments délicieux. De temps en temps, j’ai cru me retrouver dans « confessions intimes » vu le niveau intellectuel de certaines personnes…

Exemple : « votre TV, elle est bien en couleur ? » – Euhhh non non j’ai un écran plat Samsung en noir & blanc et sans son… « Votre étagère, elle a combien de niveau ? » – Ben tu regardes la photo et tu comptes les étages…

3. LES AFFAIRES : ON JETTE OU ON GARDE ?

Grosse souffrance, jeter des affaires personnelles. N’étant pas collectionneur, je pensais que ça ne me prendrait pas trop de temps… Et bien non ! L’Homme a un vilain défaut, il entasse ses affaires (caractéristique de l’ère préhistorique je suppose où l’on n’avait pas grand chose et tout était précieux comme de simples silex). Pour ma part, j’ai eu un gros problème au niveau vestimentaire : trop de t-shirts, de jeans, chaussures, vestes… Mais une veste ce n’est pas juste une veste : c’est une grosse doudoune, un perfecto, un duffle coat, un trench coat… Et ce principe se décline pour tout 😦

Enfin une fois terminée, on fait les cartons des affaires qu’on garde et on envoie tout chez les parents (et oui back to basics). Ce problème d’affaires risque d’être compliqué lors de la préparation de ma valise… On verra ça plus tard.

4. ARRÊTER TOUS LES ABONNEMENTS

Il ne faut rien oublier, cela passe de l’électricité, à la salle de sport, d’Internet, à l’abonnement de métro… Plus compliqué, le téléphone portable mais oufffff je suis chez Free donc sans engagement – et oui j’ai tout compris 😉

5. PRÉVENIR FRANÇOIS HOLLANDE (ou plutôt son administration)

Ce que j’ai failli oublier et qui peut être lourd de conséquences. Donc j’ai averti les impôts, la poste, pôle emploi… de mon départ imminent.

Tout ceci terminé, me voilà soulagé d’un très grand poids. Mais ce n’est sûrement pas fini…

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s